Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Charente-Maritime : la saison des melons démarre sur les chapeaux de roues !

mercredi 8 juillet 2015 à 8:29 Par Stefane Pocher, France Bleu La Rochelle

500 tonnes de melons ont été ramassées la semaine dernière chez Soldive, le plus gros producteur de Charente-Maritime basé à Semussac. C'est plus de 7% de la production totale réalisée depuis le début de saison.

Chez un producteur de melons en Charente-Maritime
Chez un producteur de melons en Charente-Maritime © Radio France - Marie-Laurence Dalle

La saison a démarré à la même période que d'habitude : pas de précocité, mais de la quantité et du calibre. Les melons sont plus gros cette année : 1,5 kg en moyenne contre 1 kg habituellement. Il n'y a quasiment pas de petit melon cette année.

C'est bien sûr une conséquence du soleil, et de la canicule.

Et c'est une bonne aubaine pour les saisonniers qui font plus d'heures, et sont plus nombreux. D'autant que la saison ne sera pas plus courte, il y aura bien des melons à ramasser jusqu'à fin août.

Melon ENRO mixé

Le Poitou-Charentes est la première région de production du melon en France (principalement dans la Vienne et les Deux-Sévres où se trouvent 80% des exploitations). En 2010 il y avait 314 exploitations. Un melon français sur quatre provient du Poitou-Charentes.

De mémoire de producteur. On ne se rappelle pas  avoir récolté, autant et si vite. Antoine Martin qui dirige Soldive, à Semussac pas bien loin de Royan, n'en revient toujours pas

L'activité déborde dans le hangar de calibrage,  alors que d'habitude en début d'été, c'est beaucoup plus calme.