Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Charente-Maritime : les Restos du cœur ont besoin de bénévoles

mardi 7 novembre 2017 à 5:01 Par Aurore Jarnoux, France Bleu La Rochelle

La 33e campagne d'hiver des Restos du cœur débute le 20 novembre prochain en Charente-Maritime. L'association doit trouver des bras pour accueillir et distribuer la nourriture aux plus démunis. Elle cherche donc des bénévoles et notamment des étudiants pour le centre "campus" de La Rochelle.

Les Restos du coeur comptent près d'un millier de bénévoles en Charente-Maritime mais ce n'est pas suffisant.
Les Restos du coeur comptent près d'un millier de bénévoles en Charente-Maritime mais ce n'est pas suffisant. © Maxppp - Maxppp

La Rochelle, France

Les Restos du cœur de Charente-Maritime en appellent à votre générosité ! La 33e campagne d'hiver débute dans deux semaines mais il y a encore un manque de bénévoles. Actuellement, l'association en compte près d'un millier dans le département, répartis dans 25 centres, mais ce n'est pas suffisant.

Un appel lancé aux étudiants

A La Rochelle, il existe un centre "campus" situé à Bongraine, qui vient en aide aux étudiants sans ressources. Pour les aider, les Restos ont fait appel à une douzaine de jeunes, scolarisés pour la plupart à Sup de Co, l'école supérieure de commerce de La Rochelle. L'an dernier, l'école a en effet mis en place un partenariat avec l'association.

Alan, 21 ans, en Master de commerce, est l'un de ces étudiants bénévoles. Il vient tous les samedis matins au centre des Restos pour porter main forte. "Moi je sais que si j'avais été dans la même situation, j'aurais aimé que quelqu'un m'aide, me pousse à m'en sortir, souligne Alan. On est plus proches des étudiants donc on peut plus facilement parler avec eux et les guider".

On est un peu enfermés dans notre monde d'école de commerce, assez élitiste, donc ça nous permet de nous ouvrir, de rencontrer d'autres personnes" - Floriane, étudiante et bénévole

Pour Aroatua, étudiante également à Sup de Co et originaire de Tahiti, c'était très important de donner un peu de son temps. "Les habitants de mon île n'ont pas beaucoup de moyens car c'est isolé et le coût de la vie est très élevé, raconte la jeune femme. Parfois quand je vois des gens dans la rue, j'essaie de leur donner un petit quelque chose, c'est aussi ce que je fais ici".

Environ 120 étudiants sont aujourd'hui inscrits aux Restos du cœur de La Rochelle. Mais c'est toujours compliqué d'inciter les jeunes dans le besoin à franchir la porte de l'association. Cela reste un sujet tabou, et pourtant, beaucoup ont des fins de mois difficiles. "Moi j'ai fait un prêt pour mes études, explique Floriane, en école de commerce elle aussi et bénévole. Des fois, c'est compliqué les cinq derniers jours du mois mais je me mets à la place de ceux qui sont justes dès le début du mois".

De plus en plus de repas distribués en Charente-Maritime

Les Restos du cœur de Charente-Maritime ont distribué 1 500 000 repas de l'hiver dernier à la fin du mois d'août, c'est plus que l'année précédente. "C'est surtout cet été que le nombre de repas a augmenté, précise Lucette Rivieccio, la présidente des Restos du cœur de Charente-Maritime. Il y a de plus en plus de personnes en difficulté mais cette hausse est due aussi au fait qu'on a ouvert davantage cet été."

Si vous voulez devenir bénévole, vous pouvez envoyer un mail à l'adresse : ad17.benevolat@restosducoeur.org. Vous pouvez également faire un don de vêtements pour les jeunes en difficulté.