Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Charente-Maritime : pour ou contre des plages avec des parcelles délimitées pour poser sa serviette ?

-
Par , France Bleu La Rochelle

Pour ou contre des plages avec des parcelles délimitées pour poser sa serviette ? La question mérite d'être posée avec le début d'un test grandeur nature ce jeudi 21 mai sur la plage de la Grande Motte dans l'Hérault. Des cordes et des piquets quadrillent la plage. Un modèle à suivre pour cet été ?

Plage Chef de Baie à La Rochelle
Plage Chef de Baie à La Rochelle © Radio France - Gérald Paris

Plage dynamique / plage statique. C'est en quelque sorte la thèse / anti-thèse chère aux lycéens en cette période, où habituellement les révisions du bac hantent les esprits. Attention suivez tout de même le cheminement, cela va peut-être nous conduire à un modèle qui risque de se répandre sur les plages de Charente-Maritime cet été. 

Dynamique, par définition, sans cesse à la recherche d'un mouvement, pour éviter d'importants rassemblements qui peuvent permettre au Covid 19 de se propager. 

Statique, ou nostalgique d'un temps, où bercés par l'insouciance, nous posions notre serviette de plage pendant des heures parfois, pour bronzer, ou "humer" tranquillement le parfum de la marée basse. 

Un test grandeur nature avant l'été

A la Grande Motte dans l'Hérault, on teste depuis ce jeudi 21 mai, le concept d'une plage "organisée". Des cordes et des piquets en bois délimitent des zones pour deux, quatre ou six personnes. L'objectif est bien sûr de permettre aux petits de faire leur château de sable, et aux parents de tenter de bronzer tranquillement à côté. Un test grandeur nature avant l'été, avec un système de réservation pour trois heures. 

Tout le monde n'y est pas favorable en Charente-Maritime

Une expérimentation unique en France, qui pourrait devenir la norme pour cet été. Cela vous plaît ? Le système pourrait bien arriver dans quelques semaines en Charente-Maritime, mais tout le monde n'y est pas favorable. 

Ce parcage est d'une tristesse ! - Le maire de Rivedoux 

Pascale, au bord de l'eau sur la plage des minimes à La Rochelle, estime que "cela est vraiment démesuré". Elle préférerait voir chacun prendre des initiatives de mise à distance instinctive sans poteaux, ni cordes. Maude, mère famille, pense que cela est un premier pas,  avant de retrouver quelque chose de plus classique un peu plus tard. Lilou, sa fille  ne rêve que de bain de soleil à n'en plus finir, et oui, elle serait favorable à ce système.

"Ce parcage est d'une tristesse". Le maire de Rivedoux sur l'Ile-de-Ré, Patrice Raffarin, n'y est pas favorable : 

"Quelle image va t-on donner ? Non vraiment, je pense qu'il y a d'autres solutions, et j'espère sincèrement que d'ici là l'évolution sanitaire de notre pays nous permettra de retrouver un "modèle de plage" plus conforme aux étés précédents."

La plage dynamique ne tiendra pas avec le début du mois de juillet. - Le maire du Bois-Plage-en-Ré

Pour Jean-Pierre Gaillard,  le maire du Bois-Plage-en-Ré :

" Les vacanciers vont tenter de se reposer, en posant leur serviette. Il faut que l'on puisse imaginer ce genre de plage "organisée" pour permettre aux uns et aux autres de s'installer pendant plusieurs heures. Cela va peut-être nous permettre de lancer quelques jobs d'été d'un type nouveau pour des étudiants qui organiseraient tout cela. Faut étudier. "

L'initiative de la Grande Motte a le mérite de susciter de nombreuses réactions. Ce test mené jusqu'à début juin va permettre aux uns et aux autres d'avoir un retour d'expérience très utile pour pouvoir se "positionner".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu