Société

INFO FRANCE BLEU | Attentats de Charlie Hebdo : l'université d'Harvard lance une collecte de témoignages

Par Julien Baldacchino, France Bleu mercredi 30 septembre 2015 à 16:34

Les pancartes des manifestations font partie des documents collectés
Les pancartes des manifestations font partie des documents collectés © Maxppp

La prestigieuse université américaine lance un appel à contributions pour créer des "Archives Charlie", une collection de documents liés aux attentats de janvier et aux manifestations qui ont suivi.

​Affiches, tracts, banderoles, pancartes : les souvenirs de la mobilisation républicaine qui a suivi les attentats de Charlie Hebdo, en janvier dernier, sont peut-être encore nombreux chez vous... et ils intéressent Harvard. La bibliothèque de la très sérieuse université américaine, a lancé la création des "Archives Charlie", un fonds documentaire destiné à recueillir les témoignages de cette semaine qui a marqué l'histoire du pays.

"L'idée, c'est de préserver ce matériau qui est très éphémère. Par exemple, beaucoup de dessins réalisés dans les rues après les attentats ont sûrement déjà été effacés", explique Lola Mirabail, conservatrice de bibliothèque à l'Université Paris 8, chargée d'assurer le relais de l'opération en France. "Nous collectons des documents, comme des photos ou des pancartes, que les bibliothèques n'ont pas l'habitude de conserver", ajoute-t-elle.

Créer une base d'archives en ligne

L'objectif de cette campagne de collecte auprès du grand public, c'est de mettre en place une vaste base de données réunissant les documents relatifs aux événements de janvier. "Elle sera accessible à tous grâce à un site Internet. Nous voulons partager ces témoignages dans le monde entier", précise Lola Mirabail. Les chercheurs et les scientifiques pourront quant à eux se rendre à Harvard, aux Etats-Unis, pour consulter sur place toute la collection de documents et de témoignages. 

Et pas seulement des témoignages de soutien : l'équipe franco-américaine qui mène la collecte est à la recherche de documents "qui traduisent toutes les opinions, tout ce qui a été dit" après les attentats. Dans ces archives, les "Je suis Charlie" côtoiera donc les "Je ne suis pas Charlie". Et les éléments factuels, les photos, tweets et coupures de presse se mêleront aux témoignages créatifs, les dessins, chansons et récits. 

Comment ça marche ?

Concrètement, par l'intermédiaire d'un formulaire en ligne, la bibliothèque de Harvard accepte les propositions quel que soit le support, qu'il s'agisse de documents pouvant être envoyés par Internet (tweets, sites web, photos, films) ou par courrier (pancartes, banderoles, affiches, objets etc.). Et si cela intéresse la bibliothèque, l'envoi vers les Etats-Unis est bien évidemment pris en charge par Harvard.

>> CLIQUEZ ICI pour accéder au formulaire de proposition sur le site de l'Université d'Harvard