Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chassé-croisé à Bordeaux : "C'est la fin malheureusement", lance un vacancier sur le départ

samedi 11 août 2018 à 20:31 Par Edouard Marguier, France Bleu Gironde

La Gironde n'a pas échappé au chassé-croisé des vacanciers samedi. Il y a eu du monde sur la route et dans les campings.

Les camping-cars se sont croisés au camping de Bordeaux-Lac, à Bruges (Gironde), le 11 août 2018.
Les camping-cars se sont croisés au camping de Bordeaux-Lac, à Bruges (Gironde), le 11 août 2018. © Radio France - Edouard Marguier

Bruges, France

Le chassé-croisé n'a pas lieu que sur la route. Cette journée de samedi classée rouge dans le sens des départs et orange dans celui des retours en Gironde s'est ressentie devant l'entrée du camping Le Village du lac à Bruges, près de Bordeaux. Les anciens vacanciers sont remplacés par des nouveaux. "C'est la fin malheureusement, réagit Frédéric. On s'y est bien plus dans ce camping et dans cette région dépaysante : dans le Nord, ce sont des briques, ici c'est de la pierre blanche !"

Bouchons

Les touristes sont tout neufs mais fatigués par la route. Pour cette journée annoncée en rouge pour les départs et orange pour les retours, Bison Futé a enregistré 646 kilomètres de bouchons cumulés à la mi-journée. Il y a eu jusqu'à 16 kilomètres d'embouteillage entre Paris et Bordeaux sur l'A10. Nicolas et sa familles sont partis à 2 heures du matin de Normandie mais ils n'ont pas pu éviter les embouteillages. 

On a roulé de nuit principalement mais en arrivant près de Bordeaux, ça a bouchonné.

Joël arrive derrière, pressé de garer son camping-car. "On va s'installer vite, on va manger un peu et après on va se baigner pour faire redescendre la température corporelle", lance-t-il.

A l'accueil du camping, l'ambiance n'est pas du tout au repos. "Ça rentre, ça sort, ça n'arrête pas, constate Marc Tanguy, le directeur du Village du Lac. On va va faire 200 mouvements environ pour cette belle journée d'été : donc une centaine de départs et une centaine d'arrivées". Quand il fait le bilan, il retrouve le calme. Chaque année ce camping enregistre 140 000 nuitées.