Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Projet hôtelier : Chambord refuse qu'on "pille" son nom et son image "pour n'importe quelle initiative privée"

Chambord, France

Le domaine de Chambord apprécie peu que le projet de complexe de loisirs et de logements "Chambord country club" utilise son nom. Chambord est régulièrement confronté à ce genre de situations et tente d'y répondre.

Château de Chambord
Château de Chambord © Radio France - Jean-Marie Quinet

Le domaine de Chambord (Loir-et-Cher) tient à mettre les choses au point, à propos d'un projet privé de construction d'un complexe hôtelier qui porte son nom et fait polémique. Le "Chambord country club" prévoit la construction d'un golf de 27 trous, et 565 maisons, des piscines, des tennis, et même un centre équestre, sur la commune de la Ferté-Saint-Cyr, à quinze kilomètres du château, en pleine forêt de Sologne. 

Le projet, vieux de dix ans, est très contesté localement, une pétition circule pour s'y opposer. Et il n'a rien à voir avec le château et son domaine : les administrateurs de Chambord viennent même de demander, par le biais de leur avocat, le retrait de cette marque "Chambord" sur le projet.

Nous souhaitons que le nom de Chambord soit dissocié de ce projet"

"Les gens nous interrogent [sur ce  projet], car la confusion est entretenue, volontairement ou non, j'espère que non, mais en tout cas, elle l'est !" regrette le directeur adjoint du domaine de Chambord Frédéric Bouilleux. "C'est pour ça que, profitant des avancées de la législation en matière de protection du nom et de l'image du patrimoine et des domaines nationaux dont fait partie Chambord, nous avons souhaité que le nom même de Chambord soit dissocié de ce projet, même si ce nom a été régulièrement déposé il y a une dizaine d'années."

Frédéric Bouilleux, directeur adjoint de Chambord - Radio France
Frédéric Bouilleux, directeur adjoint de Chambord © Radio France - Lydie Lahaix

Frédéric Bouilleux poursuit : "on ne veut pas être lié systématiquement à des initiatives privées, non pas que nous soyions forcément contre", mais "nous voulons un droit de regard sur l’utilisation commerciale de ce nom : on ne pille pas le nom et l'image pour n’importe quelle initiative privée".

Chambord ne peut pas toujours empêcher l'utilisation de son nom

Pour demander ce retrait du nom sur le projet immobilier polémique, le domaine de Chambord s'appuie sur la loi, qui a évolué depuis 2017. (loi sur les domaines nationaux, dont Chambord fait partie) et sur une directive européenne sur les marques. Mais légalement, Chambord n'a pas toujours le choix : en clair, le domaine peut protéger son image, mais pas toujours l'utilisation de sa marque. "Si une marque a été déposée régulièrement il y a quelques années avec le nom Chambord, on ne peut pas revenir dessus. Sauf s'il y a une iumage désagréable ou une confusion avec les activités que nous menons", précise Frédéric Bouilleux.

En décembre dernier le conseil régional de Centre Val de Loire avait émis un vœu pour s'opposer à ce projet immobilier de "country club". Une enquête publique devrait démarrer dans les prochaines semaines.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu