Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Châteaubriant honore les soldats américains morts pour libérer la ville pendant la guerre

-
Par , France Bleu Loire Océan

C'était une cérémonie un peu spéciale, ce dimanche, sur la place des Alliés à Châteaubriant. Les noms de tous les soldats américains morts pour libérer la ville, il y a 75 ans, ont tous, enfin, été retrouvés. Ils sont désormais gravés sur une stèle.

Les anciens combattants ont défilé dans des véhicules d'époque, aux couleurs des deux pays amis.
Les anciens combattants ont défilé dans des véhicules d'époque, aux couleurs des deux pays amis. © Radio France - Paul Sertillanges

Châteaubriant, France

L'émotion était palpable, ce dimanche, à Châteaubriant. Des dizaines d'habitants et plusieurs anciens combattants sont venus assister à la cérémonie, place des Alliés. Sur une stèle, sont désormais gravés les noms des six soldats américains qui ont perdu la vie pendant la libération de la ville, en 1944.

Des sourires, mais aussi beaucoup d'émotion lors de la cérémonie, à Châteaubriant.  - Radio France
Des sourires, mais aussi beaucoup d'émotion lors de la cérémonie, à Châteaubriant. © Radio France - Paul Sertillanges

De longues recherches

On savait que six soldats américains étaient morts lors de la libération de la ville, mais on ne connaissait pas tous leurs noms. Ceux de trois d'entre-eux manquaient à l'appel. "Leurs corps étaient complètements désagrégés, explique Catherine Ciron, première adjointe à la mairie. Et grâce aux archives du Pentagone, qui se sont ouvertes [en 2015], nous avons pu enfin retrouver leurs identités."

Ça n'a pas été si facile, il a fallu faire de longues recherches assure Daniel Dahiot, ancien président de l'association bretonne pour le souvenir aérien 39-45 : "Ça a été un peu laborieux au début, parce qu'on n'avait pas de nom, mais j'ai fini par réussir à avoir un dossier entre les mains. Et à partir de là, on a eu tous les noms".

L'arrière-petit-fils du général Patton était là

Châteaubriant connaît bien Helen Patton, la petite fille du libérateur de la ville, le général George S. Patton. Elle vient régulièrement lors de l'anniversaire de la libération de la ville, mais comme elle n'a pas pu être là à temps pour la cérémonie, c'est son fils, Ragnar Patton, qui a fait le déplacement. "Ce n'est pas évident pour moi, parce que les gens me félicitent pour quelque chose que mon arrière-grand-père a fait, avoue-t-il, mais je pense que c'est vraiment important de perpétuer le souvenir, de se rappeler de ceux qui sont morts ici."

Choix de la station

France Bleu