Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux accueillera les Mondiaux de tir handisport : un défi pour les hôteliers

-
Par , France Bleu Berry
Châteauroux, France

Après les Mondiaux de tir sportif cet été, Châteauroux accueillera la Coupe du monde de handi-tir, en septembre prochain. Le gros défi pour l'agglomération castelroussine sera surtout d'héberger les sportifs handisports.

Les hôtels de Châteauroux devront accueillir 250 athlètes handisports en septembre 2018.
Les hôtels de Châteauroux devront accueillir 250 athlètes handisports en septembre 2018. © Radio France - Etienne Escuer

Cet été,  1.700 sportifs venus du monde entier s'étaient réunis à Châteauroux pendant 15 jours, pour les Mondiaux de tir sportifs. En 2018, le centre de tir de la Martinerie, conçu pour accueillir les 52 disciplines différentes de tir, recevra près de 250 athlètes handisports pour la Coupe du monde de handi-tir. Pour les héberger, il va notamment falloir réaliser quelques aménagements dans les hôtels. Le Président de l'Agence de développement touristique de l'Indre, Marc Fleuret, également adjoint au sport à Châteauroux, a rencontré les hôteliers. "On a pris le taureau par les cornes", explique-t-il. "On a environ une centaine d'athlètes en fauteuil roulant. Il faut qu'on réussisse à les héberger. Avec de simples petits aménagements, on y va arriver".

Des aménagements mais pas de gros travaux

Il ne devrait d'ailleurs pas y avoir de gros travaux à mener d'ici septembre dans les hôtels. Selon Marc Fleuret,"ce sont de petites choses, par exemple le sens d'ouverture d'une porte, ou un meuble qui gène." Dans les hôtels Best Western et Ibis, on assure être aux normes, tout comme à l'Hôtel de la gare, où des travaux ont été réalisés en 2015. Le bâtiment possède deux chambres pour les personnes à mobilité réduite (la loi impose une chambre aménagée si l’hôtel comporte moins de 21 chambres, deux si l’hôtel compte de 21 à 50 chambres). Sofiane Chelabi, le directeur, explique aussi que "les autres chambres sont assez grandes et on peut aussi accueillir des personnes avec de petits handicaps. J'ai déjà eu des réservations de personnes handicapées, elles peuvent monter dans les chambres et avoir des chambres que tout le monde peut utiliser."

Des dérogations pour certains hôtels

L'Elysée Hôtel bénéficie quant à lui d'une dérogation. Les marches à l'entrée et l'ascenseur ne permettent par exemple pas un accès en fauteuil roulant. "C'est un immeuble très ancien, qui a déjà plus d'un siècle", confie son gérant, Régis Tellier, qui avait demandé il y a quelques années des devis pour réaliser des travaux. Le montant risquerait toutefois de mettre l'établissement en péril. "Les mises aux normes seraient financièrement considérables, 300.000€ d'investissement pour l'ascenseur, et une fermeture de six mois", poursuit Régis Tellier. La problématique est la même pour l'Hôtel Le Continental, sous dérogation. Il est notamment impossible d'installer un ascenseur dans l'établissement.

Les Mondiaux de handi-tir à Châteauroux en septembre prochain seront en tout cas très importants pour les athlètes. L'épreuve est qualificative pour les Jeux de Tokyo en 2020. Outre cette compétition, Châteauroux se prépare à accueillir deux autres événements majeurs l'année prochaine : les championnats du monde de tir de vitesse à la carabine (en mai), et les championnats de France de première division de triathlon (en juillet).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess