Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Châteauroux interdit les cirques avec animaux sauvages

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Le maire de Châteauroux, Gil Averous, a décidé d'interdire sur sa commune la présence de cirque présentant des animaux sauvages dans leurs spectacles.

Les cirques avec animaux sauvages ne sont plus les bienvenus à Châteauroux
Les cirques avec animaux sauvages ne sont plus les bienvenus à Châteauroux © Maxppp - PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/MAXPPP

Châteauroux, France

Il y a deux ans, lors des premières polémiques concernant les spectacles avec des animaux sauvages, le maire de Châteauroux, Gil Avérous, avait laissé entendre qu'il n'était pas favorable à ce genre de productions et avait demandé qu'une décision soit prise à l'échelle du pays. Ne voyant rien venir, le maire a pris les devants, comme il l'explique dans un communiqué paru sur les réseaux sociaux : 

Le maire de Châteauroux a publié un communiqué sur les réseaux sociaux - Aucun(e)
Le maire de Châteauroux a publié un communiqué sur les réseaux sociaux - capture écran Facebook

La décision a été vivement saluée par le collectif "J'agis pour les animaux dans l'Indre", qui a multiplié les actions pour protester contre les spectacles de cirque avec animaux. "C'est un message très fort. C'est une pratique qui doit être complètement supprimée. Aujourd'hui, on peut très bien s'amuser et prendre du plaisir devant un cirque qui n'a pas d'animaux", estime Jérôme Macé, l'un des fondateurs de ce collectif dans l'Indre. "On sait que derrière les acrobaties pour nous divertir, il y a du dressage, parfois de la maltraitance. Les animaux sont transportés partout en France dans des cages", poursuit-il.

On doit prendre conscience que les animaux ont une sensibilité. On ne peut pas les utiliser comme des objets

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu