Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Châteauroux : l'agglomération recherche une vingtaine de terrains pour accueillir les gens du voyage

lundi 13 novembre 2017 à 4:32 - Mis à jour le lundi 13 novembre 2017 à 6:47 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

L'Etat demande aux quatorze communes de l'agglomération de Châteauroux de trouver une vingtaine de terrains familiaux d'ici à 2020 pour créer des aires d'accueil de gens du voyage.

Des gens du voyage installés près de l'aéroport à Déols.
Des gens du voyage installés près de l'aéroport à Déols. © Radio France - Jonathan Landais

Déols, France

C'est un véritable casse-tête pour les maires des communes de l'agglomération de Châteauroux. L'Etat, via le Préfet, demande aux 14 communes de l'agglomération de mettre en place un schéma départemental des gens du voyage. Concrètement, d'ici à 2020, il faudra trouver une vingtaine de terrains familiaux dans toute l'agglomération pour y loger une centaine de gens du voyage.

Pas d'endroit fixe dans l'agglomération

Actuellement, les gens du voyage n'ont pas de point fixe où résider dans l'agglomération. L'aire de grand passage des évangélistes située à Déols n'est ouverte que d'avril à octobre. Le reste de l'année, ils s'installent un peu où ils peuvent : un jour à Saint-Maur, une semaine plus tard à La Martinerie, ou devant l'aéroport le long de la route, "un endroit vraiment dangereux pour les gosses" déclare cette mère de famille devant sa caravane.

Des terrains de 7 à 800 m²

Le schéma départemental prévoit de mettre à disposition des gens du voyage des terrains de 7 à 800 m² pour installer les caravanes. L'Etat construira aussi sur chaque terrain un bâtiment en dur de 40 à 50 m² servant de pièce à vivre, coin cuisine et espace sanitaire avec douche, toilettes et emplacement de machine à laver.

Il y a des terrains très bien faits en Vendée et en Creuse"

"J'ai vu à La Souterraine un terrain très bien fait et aussi en Vendée (...) il n'y a aucun problème avec les riverains car là-bas ces terrains ont été construits un peu à l'écart des habitations", indique Jean-Pierre Marcillac, maire de Coings et conseiller communautaire délégué chargé du dossier.

Crispation des riverains à Déols

"Ces gens-là ont le droit de vivre mais nous ne voulons pas des nuisances"

A Déols, près de Châteauroux, un collectif de riverains s'oppose à l'implantation d'une aire d'accueil de gens du voyage, au niveau du "sentier des battes", un terrain situé près d'une zone pavillonnaire à environ 1 km de la place de l'église. "On ne peut pas accepter d'avoir cette situation qui s'installe à nos portes (...) on utilisera tous les moyens légaux pour s'y opposer", explique Bernard Delétang, l'un des membres du collectif à l'origine d'une pétition ayant recueillie environ 180 signatures.

Pour préempter les terrains sur l'agglomération, l'Etat a débloqué une première enveloppe de 200.000 euros pour l'année 2017. Sur l'agglomération de Châteauroux, le sujet concerne principalement les communes suivantes : Saint-Maur, Le Poinçonnet, Déols, Montierchaume, Diors, Coings et Etrechet.