Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Châteauroux : les élèves du lycée Jean Giraudoux mobilisés contre la suppression d'un poste de professeur d'espagnol

mardi 12 mars 2019 à 11:48 Par Frederic Denis, France Bleu Berry

Des élèves du lycée Jean Giraudoux de Châteauroux ont manifesté ce mardi dans la cour de l'établissement contre la suppression prévue d'un poste de professeur d'espagnol dans leur établissement. Ces lycéens dénoncent une décision purement budgétaire qui va dégrader leurs conditions de travail.

Chloé, Manon et Lucie ont lancé une mobilisation au lycée Jean Giraudoux de Châteauroux pour éviter la suppression d'un pose de professeur d'espagnol en septembre
Chloé, Manon et Lucie ont lancé une mobilisation au lycée Jean Giraudoux de Châteauroux pour éviter la suppression d'un pose de professeur d'espagnol en septembre © Radio France - Frédéric Denis

Châteauroux, France

Ils refusent la suppression d'un poste de professeur d'espagnol en septembre dans leur établissement. Une soixantaine d'élèves du lycée Jean Giraudoux à Châteauroux a manifesté dans le calme à l'intercours ce mardi matin. Les lycéens mobilisés brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire  "touche pas à mon prof" ou encore "des postes supprimés, des effectifs surchargés"

Ils ont appris la possible suppression de ce poste d'espagnol en début de semaine. Les élèves craignent une dégradation de leurs conditions de travail et d'être handicapés pour le baccalauréat. Chloé, élève de première littéraire, l'une des initiatrices de la mobilisation, dénonce "une décision paradoxale à l'heure de la réforme du bac qui devait permettre justement de donner plus de choix aux lycéens".

Supprimer des postes de professeurs alors que la réforme du bac devait nous ouvrir une large palette d'options, c'est paradoxal dénonce Chloé élève de première L

Une partie des enseignants du lycée Jean Giraudoux s'étaient déjà mobilisés lundi contre cette décision de la direction du lycée. 

Nous avons cherché à avoir la position de la proviseure du lycée Jean Giraudoux qui ne nous a toujours pas répondu à cette heure.