Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Châteauroux : les gilets jaunes commencent la nouvelle année sur les ronds-points

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Ils ont terminé l'année sur les ronds-points et ils comptent bien y rester en 2019. Les gilets jaunes de Châteauroux étaient mobilisés pour ce premier jour de l'année.

Les gilets jaunes étaient mobilisés sur les rond-points ce 1er janvier.
Les gilets jaunes étaient mobilisés sur les rond-points ce 1er janvier. © Radio France - Alice Pattyn

Châteauroux, France

C'est devenu carrément une seconde maison pour certains. Une boîte aux lettres a été posée sur le rond point de But dans la zone commerciale Cap Sud à Saint-Maur. Cette idée a été relayée sur les réseaux sociaux. D'après ces gilets jaunes, la boîte aux lettres permettrait de rendre le giratoire comme zone d'habitation et par conséquent, ne pas pouvoir être délogé par les forces de l'ordre.

Une boîte aux lettres a été posée sur le rond-point de But à Saint-Maur. - Radio France
Une boîte aux lettres a été posée sur le rond-point de But à Saint-Maur. © Radio France - Alice Pattyn

Benoît est comme à la maison. Depuis le début du mouvement, il est présent dès qu'il peut. "Je suis ici nuit et jour. Après le travail, je viens. Là, je suis en vacances jusqu'au 14 et je compte les passer ici !" dit-il en riant. Pascal lui non plus ne compte pas bouger.

"On restera ici jusqu'en février, mars. On restera tant que le Président n'aura pas décidé de lâcher ou de démissionner."

Quelques kilomètres plus loin, avenue de la Châtre, près du concessionnaire Mercedes, les gilets jaunes sont assis autour du feu de camp. Pas question de partir. Ils sont déterminés et organisés. Fabrice a garé sa voiture à proximité pour y dormir. "Je suis là depuis une semaine. Je reste debout toute la nuit et j'attends la relève le matin pour aller dormir deux ou trois heures."

Véronique est même venue en camping-car. "J'ai dormi dans mon camping-car cette nuit et je compte bien y dormir à nouveau dedans ce soir" dit-elle déterminée. 

Une prochaine mobilisation aura lieu ce samedi.