Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Châteauroux : "MonShérif" l'outil discret et connecté pour prévenir les violences faites aux femmes

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

A Châteauroux, le CCAS a remis 20 dispositifs d'alerte "MonShérif" aux associations de défense des femmes comme NousToutes36, ADAVIM, CIDFF, et Solidarité accueil. L'outil permet d'envoyer des alertes géolocalisées à des proches en cas de menace.

Vingt dispositifs "MonShérif" ont été distribués aux associations de défense des femmes victimes de violences à Châteauroux
Vingt dispositifs "MonShérif" ont été distribués aux associations de défense des femmes victimes de violences à Châteauroux © Radio France - Elodie Rabelle

Ce vendredi 21 février, le CCAS de Châteauroux a remis 20 dispositifs "MonShérif" aux associations de défenses des femmes victimes de violences. L'outil connecté permet d'envoyer des alertes géolocalisées à des proches en cas de menace. Il s'agit d'un complément à ce qui existe déjà en matière de protection des victimes comme le téléphone grand danger ou le bracelet anti-rapprochement

Un outil préventif discret

"MonShérif", c'est un petit bouton de 2cm et demi. Il se clipse à sa bretelle de soutien gorge ou se range tout simplement dans la poche. L'outil est relié par Bluetooth à son téléphone portable et envoie des messages à cinq proches par une simple pression. Une simplicité d'usage qui a séduit Virginie Iparaguirre du CCAS de Châteauroux : "une pression envoie un message rassurant à une personne, 2 clics permettent d'alerter par SMS cinq personnes différentes en leur envoyant un message défini avec les coordonnées GPS de la victime, et un clic long déclenche une alarme". 

Une aide en cas de dépôt de plainte 

Une fois ce clic long actionné, "MonShérif" enregistre tous les bruits autour de lui : des bandes audios valables en justice. Un atout qui change tout aux yeux d'Olivia Jean, de NousToutes36 : "en cas de violences physiques qui parfois ne laisse pas de marque : c'est parole contre parole, c'est encore pire avec les violences psychologiques, ces enregistrements sont vraiment précieux pour montrer l'emprise sous laquelle peut être une femme violentée."

"MonShérif" existe depuis 2016, il a été testé dans l'Yonne, Auxerre et Chartres et les retours sont bons, assure Emmanuelle Budan, directrice du CCAS : "l'effet psychologique est essentiel, les femmes ne se sentent plus seules avec ce bouton d'alerte qui peut aussi être dissuasif pour les agresseurs.

Les associations ont donc reçu 20 dispositifs, un stock qui pourra être augmenté selon les besoins. 200 plaintes pour violences conjugales ont été déposées auprès de la gendarmerie de l'Indre, en 2019. Un chiffre en dessous de la réalité car beaucoup de femmes n'osent pas porter plainte. "MonShérif" est aussi vendu en ligne pour 50 euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu