Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Châteauroux : une centaine de personnes mobilisées pour défendre deux bureaux de Poste

samedi 27 octobre 2018 à 14:22 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

Ce samedi 27 octobre, à 10 heures, près de cent personnes se sont réunies devant les bureaux de Poste des quartiers Saint-Denis et Grands Champs, à Châteauroux. Elles étaient là pour défendre ces deux bureaux qui vont fermer d'ici la fin de l'année.

Les bureaux castelroussins de Saint-Denis et Grands Champs vont disparaître d'ici la fin de l'année.
Les bureaux castelroussins de Saint-Denis et Grands Champs vont disparaître d'ici la fin de l'année. © Radio France - Aurore Richard

Châteauroux, France

Dans la matinée de ce samedi 27 octobre, deux rassemblements ont eu lieu devant les bureaux de Poste des quartiers Saint-Denis et Grands Champs à Châteauroux. La délégation régionale de La Poste a annoncé ce vendredi 19 octobre qu'ils allaient fermer d'ici la fin de l'année. Ils seront remplacés par des points relais-commerçants et cela inquiète les habitants. 

A Grands Champs, il y avait une cinquantaine d'habitants devant le bureau de Poste dès 10 heures. "Je viens faire des retraits d'argent toutes les semaines ou déposer des chèques ici", explique Claudette, une habituée qui a tenu à être présente.

Une deuxième mobilisation s'est tenue devant le bureau de Poste du quartier Saint-Denis, à la même heure. 

Une fois que ces deux bureaux de Poste auront fermé leurs portes, ils seront remplacés par des points relais-commerçants. Pour Grégory Boutinguet, de la CGT PTT Indre, cela va se faire au détriment des clients. "On peut ouvrir un compte dans un bureau de Poste, mais dans une agence postale communale ou dans un relais commerçant, ce n'est pas possible", regrette-t-il. Il en va de même pour établir des chèques, et pour les retraits d'espèces, les montants et les conditions sont différentes.

Les habitants ont peur pour la survie de leur quartier

A cause de cela, Chantal qui est venue défendre son bureau Grands-Champs a pris une décision radicale : elle va changer de banque. Pour ceux qui vont faire le choix de rester à la Banque Postale, il faudra se déplacer en centre-ville ou dans d'autres quartiers comme Saint-Jean

"En janvier dernier, j'ai eu une sciatique invalidante, je suis restée un mois sans presque pouvoir marcher. J'arrivais à monter dans ma voiture et venir ici mais ailleurs, je n'aurais pas pu le faire. Mon compte est là, celui de ma fille aussi. Ils ne peuvent pas nous faire ça !", s'inquiète Annick, tout comme les personnes âgées qui ont l'habitude de venir à ce bureau. 

Les habitants se soucient aussi de l'impact de cette fermeture sur le quartier. "Il n'y a plus de boucher, il ne reste que la petite supérette et le boulanger, je pense que c'est la fin", estime Annette, une habitante des Grands Champs.