Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Châtillonnais : les drôles de couleurs de l'Ource

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le Syndicat des Eaux de l'Ource a commandé une étude pour savoir où va l'eau de la rivière et mieux la protéger. Pour ce faire l'eau de l'Ource a été colorée en rouge et en vert par l'Établissement public d'aménagement et de gestion de l'eau Sequana lundi dernier.

Anne-Charlotte et ses enfants, sous le pont à Vilotte-sur-Ource, sont venus exprès de Châtillon-sur-Seine pour voir la rivière et ses drôles de couleurs
Anne-Charlotte et ses enfants, sous le pont à Vilotte-sur-Ource, sont venus exprès de Châtillon-sur-Seine pour voir la rivière et ses drôles de couleurs © Radio France - Thomas Nougaillon

Villotte-sur-Ource, France

Cela fait pas mal réagir dans le Châtillonnais depuis lundi 16 septembre 2019 l'Ource a pris de drôles de couleurs rouge ou vert fluo. Elles sont  dues à des opérations de traçage. "Mais pas d'inquiétude, les colorants utilisés sont sans danger pour l'homme et pour le milieu" rassure l’Epage Sequana qui s’est chargé de cette coloration pour le compte du Syndicat Intercommunal des Eaux de Brion-sur-Ource

22 kilos de colorants intégrés au milieu aquatique

Une quinzaine de kilomètres de rivière ont été tracés grâce à 13 kilos de sulforhodamine B (le colorant rouge) et 9 kilos de fluorescéine (le vert) déversés en amont de Maisey-le-Duc et de Vanvey. Le but : tester le captage de Brion-sur-Ource, pour savoir d'où vient et où va cette eau, consommée dans 12 communes au total.  

L'Ource retrouvera très vite sa couleur originelle  - Aucun(e)
L'Ource retrouvera très vite sa couleur originelle - Facebook

La gendarmerie prévenue dès la semaine dernière

Audrey Flores est directrice de l'Epage Sequana. "On a fait pas mal de communication auprès des communes, des services de l'État, de la gendarmerie dès la semaine dernière pour leur dire qu'il y aurait des couleurs un peu étranges dans le cours d'eau mais que tout était normal. Ce n'est pas dangereux" explique Audrey Flores. 

"Une mission d'utilité publique"

"C'est vraiment une mission d'utilité publique de protéger ces captages" explique Audrey Flores qui poursuit : "le syndicat de Brion l'a bien compris, c'est pourquoi il investit dans une étude qui est coûteuse mais qui est nécessaire car il s'agit vraiment de la protection de la population".  

Georges Morin, maire de Brion près de l'Ource - Radio France
Georges Morin, maire de Brion près de l'Ource © Radio France - Thomas Nougaillon

"Cela se fait en ce moment car nous sommes en période d'étiage"

Georges Morin, maire de Brion-sur-Ource est aussi président du Syndicat Intercommunal des Eaux de Brion-sur-Ource. "C'est fait en ce moment parce c'est une période d'étiage où il y a moins d'eau et c'est propice pour savoir d'où elle vient. L'eau est un bien pour tous. On veut voir si elle vient des forêts, des zones céréalières ou des parties de prairies. On verra ensuite avec les agriculteurs comment mieux la protéger".  

L'Ource retrouvera très vite sa couleur originelle  - Aucun(e)
L'Ource retrouvera très vite sa couleur originelle - FaceBook

Anne-Charlotte est venue voir la rivière avec ses enfants

A quelques kilomètres de là à Villote-sur-Ource la rivière est encore colorée de rouge. Sous le pont Anne-Charlotte montre le cours d'eau a ses deux petits garçons de 4 et 8 ans. Elle est venue exprès de Châtillon-sur-Seine et compte poursuivre son expédition pour trouver l'endroit où elle pourra aussi trouver du vert émeraude. "C'est la première fois qu'on voit ça. C'est magnifique. On veut aussi voir l'eau verte. On va donc aller un peu plus loin". 

"La rivière est toute rouge je ne peux pas donner à boire à mes vaches!"

Le plus courageux des trois, c'est Matéo, il ose mettre sa main dans cette drôle de rivière. "C'est très froid, mais c'est très beau!" s'exclame le garçonnet. Mais tout le monde n'était pas au courant de cette opération... Jean-Claude Bardet est au conseil municipal de Vilotte. Avec sa femme Françoise il ont reçu le coup de fil d'une éleveuse un peu inquiète. Voici ce qu'elle leur a dit! "La rivière est toute rouge, je ne peux pas donner à boire à mes vaches! Eh bien on leur a dit qu'il ne fallait pas s'inquiéter. C'est juste pour voir s'il y a des pertes quelque part sur la rivière et comprendre où part l'eau".

Les effets sont en train de se dissiper 

Les effets de cette très impressionnante coloration de l'Ource sont en train de se dissiper petit à petit. "Bien que toutes les précautions" ont été prises "une coloration temporaire de l'eau du robinet est possible sur les communes alimentées par le Syndicat" prévient l'Epage Sequana. L'étude lancée par le Syndicat de l'Ource a coûté environ 40 000 euros, subventionnés en partie par l'Agence de l'Eau. Les résultats de cette opération de traçage seront connus en fin d'année.  

Choix de la station

France Bleu