Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cheminots de Périgueux : Que faire à la fin des grèves ?

samedi 2 juin 2018 à 20:36 Par Charles De Quillacq, France Bleu Périgord

A l'occasion du treizième épisode de grève, les cheminots de Périgueux se réunissaient à Bassillac. A l'approche de la fin des grèves prévue jusqu'à fin juin, les salariés de la SNCF se demandent comment le mouvement peut continuer.

Un cheminot portant un masque à l'effigie de Guillaume Pepy
Un cheminot portant un masque à l'effigie de Guillaume Pepy © Radio France - Manon Derdevet

Bassillac, France

Il ne reste plus que cinq épisodes de grève d'ici fin juin. Et même si certains cheminots de Périgueux sont encore sûrs de pouvoir faire plier le gouvernement. D'autres se demandent comment va se passer cette fin de conflit.

Faire grève cet été 

Tous les cheminots savent qu'il est très improbable que le gouvernent cède d'ici la fin du conflit et de la série de grèves organisées par l'intersyndical. Mais les plus déterminés d'entre eux veulent poursuivre quoi qu'il arrive le mouvement.

Adrien, soudeur au technicentre de Périgueux est déterminé : "Guillaume Pepy dit que nous sommes assez responsable pour ne pas faire grève pendant les grandes vacances, mais ils nous connait mal. On est prêt à aller au bout !"

Les cheminots (aussi) en congé

Mais tous ne sont pas aussi motivés. Ils ont du mal a croire que la grève se poursuivra après le mois juin. "ça va être très compliqué" s’inquiète Marcus "je ne pense pas que beaucoup de cheminots voudront continuer le mouvement en juillet et en août. Beaucoup vont partir en congé." 

Comme d'autres Marcus est résigné : "Même si ce mouvement n'a rien donné, on était là et on a fait prendre conscience à la population que ce gouvernement ne voulait rien entendre"