Société

Cher : Ils quittent la "jungle" de Calais pour Bourges

Par Michel Benoît, France Bleu Berry vendredi 30 octobre 2015 à 15:06

L'état prend en charge le coût lié à l'accueil de ces migrants
L'état prend en charge le coût lié à l'accueil de ces migrants - Michel Benoit

Vingt migrants, volontaires pour quitter Calais et sa "jungle" aux conditions de vie inhumaines arrivent ce vendredi soir à Bourges. Ils devraient rester quelques semaines, le temps que leur demande d'asile soit instruite.

Vingt migrants issus de ce qu’on appelle la "jungle" de Calais, arrivent ce soir à Bourges. La ville s’est portée candidate pour les accueillir. Ils doivent emménager dans la soirée dans cinq appartements vacants de l’office HLM du Cher (deux dans le quartier du Val d’Auron et trois au Moulon).

La plupart sont originaires du Soudan, en proie à des combats incessants entre un président accusé de génocide et des factions rebelles. Il s’agit d’hommes célibataires, assez jeunes qui vont maintenant être pris en charge par les services administratifs et les associations. L’État va couvrir tous les frais. Pour Fabrice Rosay, secrétaire général de la préfecture du Cher, leur arrivée ne doit pas inspirer de crainte.

"Ils ne sont que vingt, ce ne sont pas les six mille réfugiés de Calais" - Fabrice Rosay de la préfecture du Cher>

A Bourges, ils trouveront des conditions de vie dignes, le temps que leur dossier de demande d’asile soit étudié par l’office français de protection des réfugiés et apatrides. Ils seront donc quatre par appartement.