Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cher : les bureaux de poste en pause estivale

jeudi 12 juillet 2018 à 5:05 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

De plus en plus de bureaux de poste sont fermés l'été en Berry pour permettre aux agents de partir en vacances, et ils ne sont pas forcément remplacés. Dans le Cher, par exemple, une quinzaine de communes vont voir leur poste fermer durant une période de une à trois semaines.

Le bureau de Poste de Vignoux sur Barangeon (Cher) ferme trois semaines cet été.
Le bureau de Poste de Vignoux sur Barangeon (Cher) ferme trois semaines cet été. © Radio France - Michel Benoit

Cher, France

A Menetou-Salon, 1600 habitants, au Nord de Bourges, la poste sera fermée trois semaines à partir du 28 juillet. Le maire n'a aucun recours et aujourd'hui, les habitants l'acceptent... ce qui n'avait pas été le cas il y a trois ans, se rappelle Pierre Fouchet : " Il y avait eu une pétition qui avait recueilli plus de 800 signatures, mais au fur et à mesure, c'est comme tout, les gens se lassent. L'année dernière, les habitants semblaient l'avoir accepté. C'est vrai qu'il y a moins de monde à partir de fin juillet, même si on a quelques vacanciers, les administrés sont peut-être un peu moins exigeants sur les services. Et puis, ils s'organisent en conséquence. En revanche, je suis extrêmement exigeant sur la réouverture à la date prévue... et bien entendu, je reste à l'affût, _j'ai les oreilles qui traînent au cas où la Poste tramerait un mauvais coup._" 

La population de Vignoux sur Barangeon est informée de la fermeture du bureau de poste par cette affichette; sur la porte. - Radio France
La population de Vignoux sur Barangeon est informée de la fermeture du bureau de poste par cette affichette; sur la porte. © Radio France - Michel Benoit

Il faut dire que depuis trois ans, le bureau de poste de Menetou-Salon est sur la sellette. " Il faut que les maires sachent que la poste ne peut pas fermer un bureau si on s'y oppose. Je suis étonné que mes collègues n'usent pas plus de ce droit" s'étonne le maire de Menetou-Salon. Les comités de défense des usagers s'insurgent, mais ça ne change rien au problème. La Poste est dans son bon droit.  Sa seule obligation est d'informer la mairie de cette période de fermeture. 

Les comités de défense des usagers de la poste ont tenté d'alerter les habitants et les élus sur les fermetures estivales de certains bureaux. - Radio France
Les comités de défense des usagers de la poste ont tenté d'alerter les habitants et les élus sur les fermetures estivales de certains bureaux. © Radio France - Michel Benoit

A Vignoux-sur-Barangeon, par exemple, le bureau de poste est fermé depuis le 8 juillet.  Ina, 86 ans, n'a pas pu retirer d'argent : " Alors, ça c'est le bouquet ! Comment je vais faire ? Il va falloir que je me trouve un chauffeur pour aller à Mehun-sur-Yèvre. Pas avant la semaine prochaine. Comment voulez-vous à mon âge que je me débrouille avec internet ?" Ces fermetures estivales sont autorisées dans le cadre de la convention nationale de présence postale signée avec l'association des maires de France. Son président, dans le Cher, ne peut agir que de façon très limitée. Philippe Moisson : " On va mettre en place ce qui existe déjà pour d'autres services (Enedis, Orange), un référent départemental que les maires pourront contacter pour faire remonter les dysfonctionnements. Vous comprendrez qu'à partir du moment où la poste respecte les règles établies dans une convention nationale, et une instance départementale, cela m'est difficile de leur en vouloir."