Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cher : situation maîtrisée dans les centres des impôts

mardi 8 janvier 2019 à 18:28 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Les centres des finances publiques refont surface après l'afflux de contribuables lié à la mise en place du prélèvement à la source. La semaine dernière, certains agents des impôts étaient encore en vacances, ce qui explique certaines files d'attente dans certaines villes.

Pas de bug dans le Cher pour la mise en place du prélèvement des impôts à la source, mais pas mal de monde accueilli.
Pas de bug dans le Cher pour la mise en place du prélèvement des impôts à la source, mais pas mal de monde accueilli. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

La direction des finances publiques du Cher a fait ses comptes : il y a eu plus de monde qu'habituellement en début d'année, mais rien à voir avec l'affluence observée en mai à l'époque des déclarations de revenus. 607 personnes ont été prises en charge dans le département du Cher la semaine dernière. C'est beaucoup pour un début d'année, mais cela reste tout à fait absorbable, confie le directeur départemental par intérim des finances publiques. La plupart des réclamations portent sur un ajustement des taux d'imposition lié à des modifications de ressources ou de situation familiale. Le nouveau taux sera appliqué dans les trois mois qui suivent, maximum, explique Marc Guazzelli : " En fonction de la date à laquelle c'est pris en compte dans nos services, on transmet au collecteur (ndlr : l'employeur le plus souvent) qui va s'assurer de ce prélèvement et l'opérer. Il a pour cela un délai de 60 jours.

Marc Guazzelli (à gauche) , directeur par intérim des finances publiques du Cher - Radio France
Marc Guazzelli (à gauche) , directeur par intérim des finances publiques du Cher © Radio France - Michel Benoit

Et si le taux est revu à la baisse, l'état pourra vous rembourser le trop versé avant l'an prochain, mais pour cela il faut opérer une demande spécifique : "  En cas de trop versé, il existe une procédure qui s'appelle le contentieux avant impôt et qui permet le remboursement de ce trop versé de manière anticipée." Cette démarche est possible par internet, sinon il vous reste toujours le numéro gratuit mis en place pour le lancement du prélèvement à la source : 0809 401 401, beaucoup plus accessible que la semaine dernière, nous assure t-on.