Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cher : Un bistrot itinérant à bord d'un bar truck

mercredi 13 février 2019 à 15:21 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Vous connaissez les food truck ? ces camions qui proposent de la restauration rapide... et bien un brocanteur du Cher vient d'inventer le concept du bar-truck. Sébastien Cherrier s'installe chaque soir dans un petit village différent pour proposer de boire un coup et recréer du lien social.

Sébastien Cherrier, à bord de son bar truck " C l'Occaz "
Sébastien Cherrier, à bord de son bar truck " C l'Occaz " © Radio France - Michel Benoit

Azy, France

L'aventure a commencé en novembre, et Sébastien a aujourd'hui quelques fidèles qui n'hésitent pas à braver l'hiver pour s'installer sur sa petite terrasse improvisée. C'est comme ça chaque soir vers 17H30, Sébastien débarque dans un village avec sa vieille camionnette de 1991. Le brocanteur à la barbe rousse installe ses petites tables et ses chaises en quelques minutes : " Je déballe ma petite terrasse pour que les gens s'installent. J'ai un petit parasol pour abriter et mettre mes lumières. J'ai une petite gazinière dans ma camionnette pour faire le thé, le café et le vin chaud. Un frigo pour les bières aussi. Ca serait bien un petit système de chauffage aussi pour la terrasse, mais je démarre et tout mon mobilier, c'est que de la récup. Si une entreprise veut me sponsoriser, pas de souci, je suis preneur ! Les personnes me disent parfois qu'elles ont froid aux pieds, mais elles restent quand même. C'est vraiment sympa.

A Azy, près de Bourges, Sébastien commence à avoir quelques fidèles. - Radio France
A Azy, près de Bourges, Sébastien commence à avoir quelques fidèles. © Radio France - Michel Benoit

Dans la plupart des villages, il n'y a plus de café ou alors il est de toute façon fermé le soir... Fabrice aime venir de temps en temps boire un coup au bar truck, malgré le froid, plutôt que de s'installer devant sa télé : " On se retrouve avec des gens qu'on connait pas forcément. On lie connaissance. On parle de la pluie, du beau temps. parfois on se revoit la semaine d'après. C'est sympa et puis ça change. Aujourd'hui, tout le monde est sur son portable, sa tablette, mais on ne sait plus se voir et se parler." 

La pettie terrasse du Bar truck "C l'Occaz " à Azy (Cher) devant l'église. - Radio France
La pettie terrasse du Bar truck "C l'Occaz " à Azy (Cher) devant l'église. © Radio France - Michel Benoit

Parfois il n'y a que quatre ou cinq personnes, mais à Azy le mardi soir, ça marche bien. Brigitte Millet est adjointe au maire : " Le conseil municipal a tout de suite dit oui à la proposition de Sébastien de venir le mardi soir. Ca crée un peu d'animation pour notre petit village. C'est vraiment très bien. " 

Le bar truck cultive le style  " rats " - Radio France
Le bar truck cultive le style " rats " © Radio France - Michel Benoit

Avec les beaux jours, il devrait y avoir davantage de monde, Sébastien ne les considère pas comme des clients  : " Beaucoup de gens s'arrêtent en rentrant du boulot. Ils me parlent de leur journée. Pour certains ça va pas toujours bien. Ils se confient parfois. Ca me plait vraiment de recréer du lien. Quand j'était jeune, dans mon village, aux Aix d'Angillon, il y avait une quinzaine de bistrots. Aujourd'hui, il n'y en a plus qu'un. Aux beaux jours, je proposerai de jouer aux cartes, aux dés. Certains villages m'ont dit de m'installer près du terrain de pétanque. Et puis, je vais essayer de trouver des villages où il y a encore un petit marché, mais plus de bistrot. Je pourrai venir ce jour là pour permettre aux gens de boire un petit coup. Si des maires sont intéressés, qu'ils n'hésitent pas à me contacter." Le temps passe vite, ainsi sous les étoiles... il est déjà 22H00, l'heure de remballer, pour Sébastien, qui repart dans la nuit ...