Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cher : un drone pour sauver les busards cendrés

dimanche 8 juillet 2018 à 18:32 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Chaque année dans le Cher, les bénévoles de nature 18 veillent sur les couvées de busards cendrés. Ils protègent les nids pour éviter que les moissonneuses-batteuses n'avalent les oisillons pendant les moissons puisque ces rapaces ont la fâcheuse habitude de nicher au sol dans les champs de céréales

Nature 18 utilise pour la première fois un drone afin de localiser les nids de busards cendrés à protéger.
Nature 18 utilise pour la première fois un drone afin de localiser les nids de busards cendrés à protéger. © Radio France - Michel Benoit

Cher, France

Alain Houzet, retraité et bénévole à Nature 18, a repéré une femelle busard cendré, à proximité d'un champs de blé sur la commune de Saint-Loup-des-Chaumes, près de Levet : "Elle est dans l'arbre là-bas ; On va attendre de voir à quel endroit, elle va aller se poser dans le champs de céréales. A partir de ce moment là, on fait entrer le drone en scène. On va survoler la zone pour dénicher le cratère où se trouve son nid avec les jeunes." 

Un champs de blé, quelques arbres, le territoire d'un couple de busards cendrés dans le Cher. Mais où est le nid avec les oisillons à protéger ? - Radio France
Un champs de blé, quelques arbres, le territoire d'un couple de busards cendrés dans le Cher. Mais où est le nid avec les oisillons à protéger ? © Radio France - Michel Benoit

Le drone permet de localiser beaucoup plus facilement le nid au sol. Sébastien Brunet, chargé de mission biodiversité à Nature 18, a appris à piloter l'appareil :  " On gagne du temps. Cela nous évite d'attendre la femelle retourne plusieurs fois au nid. Parce que quand on n'a pas le drone, on est obligé de faire plusieurs alignements visuels pour éviter de trop piétiner la parcelle." 

Des jeunes busards cendrés encore au nid - Aucun(e)
Des jeunes busards cendrés encore au nid - Nature 18

Mais il faut tout de même aboutir rapidement : la batterie' n'offre que 25 minutes d'autonomie. Sébastien reçoit les images sur une tablette ou un casque visuel lorsque les reflets du soleil sont trop forts.  

L'un des enclos-cages posés autour d'un nid de busards cendrés. La moissonneuse-batteuse est passé autour. - Radio France
L'un des enclos-cages posés autour d'un nid de busards cendrés. La moissonneuse-batteuse est passé autour. © Radio France - Nature 18

Une fois le nid, localisé avec précision par le drone, les bénévoles peuvent intervenir pour l'étape suivante : " On est quand même obligé de rentrer dans la parcelle, explique Alain Houzet, pour aller poser l'enclos autour du nid. On essaie de faire des petits pas. On ne fait pas un travail sale comme celui des sangliers !"

Alain Houzet (à gauche) avec d'autres bénévoles de nature 18 - Radio France
Alain Houzet (à gauche) avec d'autres bénévoles de nature 18 © Radio France - Michel Benoit

Nature 18 verse un dédommagement de 31 euros à l'agriculteur pour chaque cage posée. Aucun survol de champs ne se fait sans l'autorisation du propriétaire. L'année dernière, Nature 18 a sauvé 29 petits busards cendrés dans une dizaine de nids. Le record date de 2015 avec 52 oisillons épargnés.