Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cherbourg : 17 ans après, les familles et Bernard Cazeneuve rendent hommage aux victimes de l'attentat de Karachi

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Onze Français dont huit Cherbourgeois qui travaillaient pour la DCN, la Direction des constructions navales avaient trouvé la mort au Pakistan dans une attaque le 8 mai 2002.

La cérémonie avait lieu en présence de l'ancien maire de Cherbourg et ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve
La cérémonie avait lieu en présence de l'ancien maire de Cherbourg et ancien ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve © Radio France - Manon Derdevet

C'était il y a 17 ans, le 8 mai 2002. Onze Français dont huit Cherbourgeois salariés de la DCN, la Direction des constructions navales (actuellement Naval Group) dont huit Cherbourgeois trouvent la mort dans un attentat à Karachi au Pakistan. 

Aujourd'hui l'émotion reste vive et, comme chaque année une cérémonie d'hommage était organisée ce mercredi 8 mai au matin près de la stèle installée derrière la Cité de la mer à Cherbourg-en-Cotentin. 

Une cérémonie à laquelle a assisté l'ancien Premier ministre et ancien maire de Cherbourg Bernard Cazeneuve. 

Des dizaines de membres des familles des victimes sont venues déposer des fleurs aux pieds de la stèle.
Des dizaines de membres des familles des victimes sont venues déposer des fleurs aux pieds de la stèle. © Radio France - Manon Derdevet

Cette année tout le monde avait en tête le procès qui doit avoir lieu du 7 au 31 octobre au tribunal correctionnel de Paris pour faire la lumière sur les circonstances exactes de l'attentat. Six personnes vont comparaître sur la question du financement occulte de la campagne d'Edouard Balladur en 1995. 

"Beaucoup de questions restent sans réponses", Bernard Cazeneuve

Pour les familles des victimes ce procès est une étape importante. "Aucune des familles ne lâchera. On a hâte d'y être, ça fait 17 ans qu'on attend ça", explique Claire Laurent, la veuve de Jacques Laurent décédé dans l'accident. 

Au total, 14 personnes ont trouvé la mort dans l'attentat du 8 mai 2002.
Au total, 14 personnes ont trouvé la mort dans l'attentat du 8 mai 2002. © Radio France - Manon Derdevet

Même pour Bernard Cazeneuve, qui attend beaucoup de ces audiences. "Beaucoup de questions restent sans réponses. J'espère que ce procès sera une manière de faire progresser la vérité", déclare l'ancien ministre de l'Intérieur.

Mais beaucoup de proches des victimes ne croient pas en ce procès. "On ne saura jamais, je n'y crois plus", se désespère Christian Martin, le gendre de Cédric Bled, mort dans l'attentat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess