Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cherrueix : plusieurs centaines de manifestants attendus ce samedi pour défendre le parking

samedi 29 juillet 2017 à 5:30 Par Hélène Fromenty, France Bleu Armorique

Quatre-cent personnes s'étaient déjà rassemblées mardi à Cherrueix, dans la baie du Mont-Saint-Michel, pour le maintien d'un parking maritime. Début juillet, après l'action d'associations environnementales, la justice a ordonné qu'il soit fermé. Elus locaux, habitants, et commerçants y sont opposé.

Le parking de la grève est illégal depuis plusieurs années.
Le parking de la grève est illégal depuis plusieurs années. © Radio France - Hélène Fromenty

Cherrueix, France

Deuxième manifestation en une semaine à Cherrueix (Ille-et-Vilaine), dans la baie du Mont-Saint-Michel. Mardi, ils étaient environ 400 pour défendre le "parking de la discorde". Plusieurs centaines devraient de nouveau descendre sur la plage ce samedi.

Des habitants, des commerçants, et même le maire : tous veulent préserver la zone de stationnement située au lieu-dit le Rageul. Au total, 60 places pour les voitures qui se trouvent sur la grève, à quelques mètres à peine de la mer. Une pétition a même été mise en ligne pour "sauver le parking".

Exploitation illégale

Depuis plusieurs années, la municipalité est en infraction car ce parking est illégal. Début juillet, après une action de trois associations environnementales (Bretagne vivante, Les amis du rivage de la baie du Mont Saint-Michel et l’Association Dinard côte d’Émeraude environnement) le tribunal administratif de Rennes a finalement condamné la mairie à le faire disparaître dans un délai d'un mois.

Précisément, le parking est désormais interdit et les barrières doivent être retirées dans un délai d'un mois. La ville doit aussi payer une amende de 1000 euros.

Un parking vital

Mais pour l'instant, rien n'a changé sur la plage de Cherrueix. La lisse en bois est toujours là, et cette semaine les voitures continuaient à se stationner sur cette aire de 2100 mètres carrés.

Pour le maire, rien d'anormal : "Il y a un jugement, mais je n'ai toujours pas reçu la notification du tribunal, affirme Jean-Luc Bourgeaux. Bien sûr, je suis au courant, et on s'y attendait mais on continue à défendre ce petit bout de territoire car il est vital pour notre commune."

Juste à côté du parking, également sur le sable, une aire de jeux pour enfants. - Radio France
Juste à côté du parking, également sur le sable, une aire de jeux pour enfants. © Radio France - Hélène Fromenty

Pour les commerçants aussi, ce parking est "indispensable". Le restaurant de François Le Veillo donne directement sur la mer, et sur le parking. "Si mes clients ne peuvent plus stationner au niveau de cette aire là, ils ne viendront plus manger ici. Ils n'iront plus à la boulangerie d'à côté, ni à l'aire de jeu sur la plage. Plus personne ne va s'arrêter à Cherrueix !"

Supprimer les voitures de la plage

Pourtant, il y a bien deux autres parkings dans le bourg. "Trop loin" ou "trop petits" estiment les pro-parking qui craignent que ça ne suffise pas ou que ça n'arrange pas les visiteurs, "notamment les personnes à mobilité réduite"**.**

En face, les associations environnementales crient au scandales. "Les voitures nuisent à l'écosystème de la baie", soutient Pierre Lebas, président des Amis du rivage de la baie, qui souligne que "des oiseaux nichent" non loin de là.

Selon lui, la commune a "une vraie carte à jouer" en matière touristique, mais ne s'y prend pas de la bonne manière. "Il faut supprimer les véhicules du domaine maritime public, comme ça s'est déjà fait en baie de Somme ou dans le golfe du Morbihan. Dans ces endroits, les gens marchent, il y a des voies vertes pour piétons et vélos. Il faut développer les déplacements doux à Cherrueix !"

Une demande de dérogation a été déposée par la mairie de Cherrueix.  - Radio France
Une demande de dérogation a été déposée par la mairie de Cherrueix. © Radio France - Hélène Fromenty

Pour autant, le maire de Cherrueix le martèle qu'il "n'enlèvera jamais la barrière" qui délimite le parking. Il a déjà déposé un dossier pour demander une dérogation. Objectif : que le parking reste accessible au moins pendant l'été, de début avril à fin septembre. Ce dossier sera consultable en mairie du 1er au 25 août.