Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Rennes, pour les jeunes, l'épidémie de coronavirus semble déjà loin

-
Par , France Bleu Armorique

Après les foyers épidémiques de Quiberon et de Saint-Malo, les moins de 25 ans continuent de se rassembler et faire la fête sans respecter les gestes barrières à Rennes. Ils restent pourtant la population la plus asymptomatique au coronavirus.

"On sort pour le bien de la population !", s'exclame une étudiante de 20 ans au parc du Thabor à Rennes, au sujet de l'immunité collective.
"On sort pour le bien de la population !", s'exclame une étudiante de 20 ans au parc du Thabor à Rennes, au sujet de l'immunité collective. © Radio France - Maxime Glorieux

En Bretagne, la multiplication des clusters rappelle que les jeunes représentent la population la plus asymptomatique au coronavirus. A Quiberon (Morbihan), la majorité des personnes contaminées étaient des moins de 25 ans. Après une fête à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) le 18 juillet dernier, 34 jeunes ont été déclarés positifs.

Entre amis, on se laisser aller...

Au parc du Thabor à Rennes (Ille-et-Vilaine), de nombreux jeunes ne respectent plus les gestes barrières. "Le covid, c'est même plus une question. Entre amis on se laisse aller !", confie Eliott, un étudiant de 21 ans, avant d'ajouter : "On a envie de se retrouver et le contact en fait partie : les câlins, les bises...". En journée, ils se font la bise. Et en soirée, c'est pire. "Ne serait-ce que lorsqu'on passe une clope ou un verre à quelqu'un..."

Alors que la rentrée approche, les plus jeunes veulent profiter des vacances. "On a été trois mois sans se voir, donc on va s'amuser, même si on prend des risques...". Matthéo a 17 ans et retrouve ses amis, tous les quatre serrés sur un banc. Ils reviennent d'une soirée à Lille : "Si on l'a, on l'a tous les quatre!". A sa droite, Erwan a trouvé une solution : "Quand on fait des soirées, on se connait donc on sait qui a été potentiellement contaminé. Donc on privilégie ou pas les gens à inviter"

Si on l'a, on l'a tous les quatre !

Plus loin dans le parc, un groupe d'amis discute de l'immunité collective. "Il faut qu'une majorité de la population soit atteinte de façon asymptomatique pour pas qu'il y ait d'autre vague", argumente Auriane, 20 ans._On sort pour le bien de la population...!_". Manon fronce les sourcils :  "Je ne suis pas d'accord, il faut faire attention. Mais c'est inévitable de toute façon". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess