Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chiffre du jour : 37 407 interventions de pompiers en Vaucluse depuis le début de l'année

vendredi 12 octobre 2018 à 6:41 Par Camille Labrousse, France Bleu Vaucluse

Alors que les pompiers du Vaucluse se réunissent en congrès ce samedi 13 octobre à Aubignan, ils sont déjà intervenus 37.407 fois dans le département depuis le début de l'année.

Photo illustration
Photo illustration © Radio France - Victor Vasseur

Vaucluse, France

Les pompiers du Vaucluse ne chôment pas. Depuis le 1e janvier 2018, ils sont sortis précisément à 37.407 reprises, entre les accidents de la route, les incendies, les intempéries ou encore les opérations pour protéger l'environnement. Ce samedi 13 octobre, ils se réunissent pour leur congrès annuel, dont c'est la 61e édition, à Aubignan. Ils sont actuellement 2.300 à exercer en Vaucluse : 1.800 sont des volontaires, les 500 autres des professionnels. 

130 appels par jour en moyenne

Depuis le début de l'année, leur téléphone, via le 118 ou le 112 a sonné plus de 128.000 fois (128.596 pour être très précis). Si on sort une calculette, cela donne 130 appels par jour. Bien heureusement, tous ne donnent pas lieu à une intervention, loin de là. Pour une partie, les pompiers renvoient vers leurs collègues du SAMU par exemple. Pour une autre, il s'agit d'appels inutiles voire abusifs, qui encombrent leurs services et leurs lignes. Cela va des petits malins qui font une mauvaise blague à celui qui appelle parce qu'il s'est enfermé dehors. Depuis l'an dernier, les pompiers du Vaucluse font donc payer certaines interventions pour dissuader les vauclusiens d'appeler pour trois fois rien.