Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : huit bénévoles à recruter pour accompagner des mourants en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

L'association qui accompagne les personnes en fin de vie en Vaucluse cherche huit bénévoles. Il faut être neutre et surtout très à l'écoute. L'association forme les bénévoles et précise que ce n'est pas morbide, puisqu'il s'agit d'accompagner la vie.

Accompagner en fin de vie, c'est parfois seulement leur prendre la main
Accompagner en fin de vie, c'est parfois seulement leur prendre la main © Maxppp - Cédric Riou

Département Vaucluse, France

L'association JALMALV (pour Jusqu'à la mort, accompagner la vie) accompagne les personnes en fin de vie. Elle cherche au moins huit bénévoles. L'association intervient dans tous les hôpitaux de Vaucluse, mais aussi dans des maisons de retraites ou des EHPAD. L’accompagnement à domicile se développe de plus en plus.

Ne rien faire, mais apprendre à être

Accompagner des gens qui vont mourir, c'est évidemment très différent de tenir la buvette du foot. Pour être bénévole auprès de mourants, il n'y a "rien à faire" explique la président de Jalmalv : aucun geste médical, il suffit d'être. Être présent, être à l'écoute pour recueillir les dernières angoisses des malades, entendre les regrets, les affaires non réglées avec la famille...  mais le bénévole ne doit pas intervenir ; il faut rester neutre. Ça n'est pas morbide. Il faut accompagner la vie et aider les personnes à dépasser leur peur de la mort. Jalmalv a besoin de huit bénévoles. 

L'association leur proposera une formation de 70 heures pour apprendre à se comporter aussi avec les familles et les proches du malade. La formation porte aussi sur les directives anticipées de fin de vie. On apprend également aux bénévoles comment toucher un malade, c'est parfois la dernière sensation qu'ils ont. Il faudra aussi apprendre à rester une heure à leur côté en leur tenant la main, apprendre à communiquer par le regard. Être bénévole, c'est aussi apprendre beaucoup sur soi-même. 

Renseignement auprès de l'association  JALMALV pour jusqu'à la mort accompagner la vie : jalmalvavignonca@gmail.com

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu