Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : trois fleurs pour six communes de Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

Six communes de Vaucluse peuvent afficher trois fleurs grâce au label des villes et villages fleuris. La ville d'Avignon espère décrocher sa troisième fleur ce lundi. Mais certains élus critiquent et délaissent ces labels finalement trop coûteux.

Six communes de Vaucluse peuvent afficher trois fleurs à l'entrée de la ville
Six communes de Vaucluse peuvent afficher trois fleurs à l'entrée de la ville - Chabe01

Avignon, France

Les inspecteurs de villes et villages fleuris sont à Avignon ce lundi. Ils vont inspecter les espaces verts, les balcons et les jardinières pour peut-être attribuer une troisième fleur à la ville.  En Vaucluse, 28 communes sont labellisées villes ou villages fleuris et six ont déjà décroché leur troisième macaron (Bollène, Monteux, Pernes les Fontaines, Venasque, Monnieux et Auribeau).

Une cinquantaine de critères à respecter 

Les inspecteurs vont passer par les squares, la rue des Teinturiers, la place des études,  le verger urbain V. La mairie veut aussi mettre en avant les nouveaux espaces verts : le trajet du tram, la plaine des sports et le chemin des canaux. La grille d'évaluation recense une cinquantaine de critères : la diversité botanique ou l'entretien des compositions florales, les cimetières, la propreté de la ville, l'effacement des réseaux électriques ou la maîtrise de la publicité. 

Les villes et villages fleuris, ça rapporte d'après le label. L'obtenir, c'est la possibilité ensuite de devenir peut-être l'un des plus beaux villages de France ou décrocher un autre label de cité de caractère ou de patrimoine. Les communes espèrent donc attirer davantage de touristes. Mais la beauté coûte cher : l'un de ces labels exige ainsi que la commune fasse appel à de "bons architectes, de bons paysagistes et de bons bureaux d’études" et forcément, tout cela coûte cher. 

Les élus de petites communes refusent d'investir autant pour conserver "leur village dans le formol", ce sont leurs mots. Une centaine d'entre eux a donc renoncé à leur label ces derniers années.

Choix de la station

France Bleu