Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chômage, main-d'œuvre : état des lieux de l'emploi en Isère

mardi 17 avril 2018 à 9:11 Par Simon De Faucompret, France Bleu Isère

Comme tous les ans, Pôle Emploi vient de publier son rapport sur les besoins en main-d'œuvre pour l'année 2018. Pour comprendre les tendances iséroises et faire un point sur l'emploi, France Bleu s'est adressé à Myriam Cholvy, directrice territoriale de Pôle Emploi pour le bassin grenoblois.

À l'occasion du rapport annuel de Pôle Emploi sur les besoin de main-d'œuvre, France Bleu fait un point sur l'emploi dans le département.
À l'occasion du rapport annuel de Pôle Emploi sur les besoin de main-d'œuvre, France Bleu fait un point sur l'emploi dans le département. © Radio France - Stéphane Hiscock

Grenoble, France

Le nombre de demandeurs d'emploi "évolue à la baisse". C'est la première observation de Myriam Cholvy, directrice territoriale de Pôle Emploi pour le bassin grenoblois. Une observation confirmée par la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Grenoble.

Invitée de France Bleu Isère ce mardi 17 avril 2018, Myriam Cholvy propose une analyse plus en profondeur de ces chiffres. "On a noté une baisse de 1,6% en catégorie A, qui est plus marquée pour les jeunes de moins de 25 ans." Entre hommes et femmes, néanmoins, les choses sont assez différentes : "Chez les hommes, le nombre de demandeurs d'emploi a reculé de 4% en un an, alors qu'il a légèrement augmenté chez les femmes. Il faudra qu'on reste attentifs à ce contraste", précise Myriam Cholvy. 

"Le nombre de demandeurs d'emploi évolue à la baisse en Isère." Myriam Cholvy, directrice territoriale de Pôle Emploi.

Les secteurs qui recrutent

À l'occasion de l'enquête annuelle de Pôle Emploi sur les besoins en main-d'œuvre, Myriam Cholvy détaille les secteurs privilégiés pour l'embauche en Isère. "Dans le top, on retrouve les services aux particuliers comme l'aide à la personne, qui représentent près de 40% des demandes. C'est le véritable point fort des recrutements", expose-t-elle. 

D'autres domaines qui ont le vent en poupe ? "Tout ce qui est santé, action sociale, mais aussi le transport qu'on voit assez fortement sur notre territoire ... Et il y a aussi le commerce, la construction et l'industrie qui reviennent en force."

Ces chiffres ont été établis en lien avec le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc) en partenariat avec les entreprises désireuses de contribuer. Et, Myriam Cholvy préfère le préciser : "L'année dernière, 80% des recruteurs qui avaient annoncé une intention d'embauche ont bien fini par recruter au moins une fois."

Davantage de contrats longs, mais ...

La directrice territoriale observe, cette année,  "une augmentation de 30% des contrats longs, c'est-à-dire des CDI ou des CDD de plus de 6 mois." Un gage de stabilité donc, mais qui ne détrône pas la prédominance de l'intérim : "L'intérim représente toujours la moitié des déclarations préalables à l'embauche", note Myriam Cholvy. "Ça reste quand même un moyen privilégié d'entrer sur le marché du travail."

Un marché du travail qui demeure néanmoins particulièrement fermé pour certaines professions spécifiques. "En Isère, il y a une pénurie d'agents d'entretien, d'aides à domicile ..." Des secteurs aux contraintes horaires très importantes et qui peinent à trouver des candidats. Malgré tout, la directrice territoriale de Pôle Emploi se veut optimiste : "Les entreprises font de plus en plus d'efforts pour organiser des journées plus homogènes pour faciliter la vie des candidats !"