Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chômage partiel, prix du tabac, du gaz, tarifs des péages : ce qui change ce 1er février 2021

-
Par , France Bleu

Les changements sont nombreux en ce 1er février 2021. Chômage partiel, prix du gaz, de l'électricité, des cigarettes, "chèque psy"... : France Bleu fait le point.

Les tickets restaurants 2020 sont finalement valables jusqu'en septembre 2021.
Les tickets restaurants 2020 sont finalement valables jusqu'en septembre 2021. © AFP - PHILIPPE HUGUEN

Chômage partiel, prix du gaz, de l'électricité, des cigarettes ou encore tarifs des péages : France Bleu fait le point sur les changements qui ont un impact sur votre quotidien et votre porte-monnaie en ce 1er février 2021.

Chômage partiel

À compter du 1er février 2021, les salariés percevront une indemnité de 72 % (au lieu de 84 %) du salaire net avec un plancher calculé sur la base de 8,11 € par heure, dans la limite de 4,5 fois le Smic. Les salariés des entreprises relevant de secteurs les plus touchés par la crise liée à la pandémie de Covid-19 continueront cependant de percevoir une indemnité égale à 84 % du salaire net jusqu'au 31 mars 2021. Ceux des entreprises fermées administrativement, et subissant une baisse de chiffre d'affaires d'au moins 60 %, percevront également une indemnité égale à 84 % du salaire net mais jusqu'au 30 juin 2021.

Les commerces et entreprises de service basés dans les stations de ski pourront en outre bénéficier d'une prise en charge à 70 % de l'activité partielle durant la période de fermeture administrative des remontées mécaniques s'ils subissent une baisse d'au moins 50 % de leur chiffre d'affaires. Les heures chômées par les salariés de ces établissements pourront être prises en compte à partir du 1er décembre 2020 et jusqu'au 30 juin 2021.

Pour tous les autre secteurs, les indemnités diminuent à partir du 1er février 2021. "En l'absence d'accord d'activité partielle de longue durée (APLD), les salariés des entreprises qui ne sont pas fermées par décision administrative et celles n'appartenant pas aux secteurs les plus touchés par la crise percevront, à compter du 1er février 2021, une indemnité correspondant à 60 % de leur rémunération antérieure brute (72 % de leur rémunération nette) avec un minimum de 8,11 €", précise le site service-public.fr. "Leurs employeurs disposeront d'un taux d'allocation de 36 % dans la limite de 4,5 fois le Smic et avec un plancher fixé à 7,30 €."

Hausse du prix du gaz

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie, en légère hausse (+ 0,2 % en moyenne) en janvier par rapport au barème applicable depuis le 1er décembre 2020, augmentent de 3,5% en moyenne le 1er février 2021. Dans le détail, _"_cette augmentation est de 0,9% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,1% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 3,7% pour les foyers qui se chauffent au gaz" a précisé la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

"Cette hausse pour le mois de février s'explique principalement par une forte demande en gaz naturel liquéfié en Asie, liée notamment à une vague de froid exceptionnelle en Asie de l'Est", indique le régulateur dans un communiqué. "Il en résulte une hausse des prix du gaz sur les marchés internationaux, ce qui conduit les pays européens à puiser dans leurs stockages de gaz naturel".

Forte hausse des prix du gaz le 1er février (CRE)
Forte hausse des prix du gaz le 1er février (CRE) © Visactu

...et de l'électricité

Les tarifs réglementés de vente de l'électricité vont augmenter de 1,6% en France à partir du 1er février, a confirmé vendredi l'exécutif. Cela représente 15 euros par an en moyenne. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a également proposé une hausse de 2,6% TTC pour les professionnels.

Des augmentations justifiées par "les conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 sur le système électrique français", a expliqué mi-janvier. Les coûts de commercialisation d'EDF ont aussi augmenté pour les clients professionnels, dans un contexte de recrudescence des impayés, a-t-elle aussi souligné.

Augmentation du prix de certaines cigarettes

Le prix du tabac évolue. Selon les marques, le prix du paquet de 20 cigarettes augmente d'une dizaine de centimes, ou à l'inverse, diminue. Vous retrouvez tous les prix ici.

Ce sont les cigarettiers qui fixent le prix du paquet en tenant compte de l'évolution des taxes prélevées par l'État (qui représentent environ 80 % du prix du paquet de cigarettes). "Ils peuvent répercuter la hausse de ces taxes, ce qui fait augmenter le prix du paquet, ou bien réduire leurs marges afin de gagner des parts de marché, ce qui fait stagner le prix de vente ou même le baisser", expliquent les autorités.

Les tarifs des péages en hausse

Les tarifs des péages autoroutiers doivent augmenter en moyenne de 0,44%. Les hausses devraient s'échelonner entre 0,30 % et 0,65 % pour les réseaux les plus importants, ont précisé les concessionnaires au Comité des usagers du réseau routier le 4 décembre 2020. En 2020, les tarifs des péages avaient augmenté en moyenne de 0,80% et de 1,9% début 2019.

Mettant en avant le contexte économique très dégradé et une inflation quasiment nulle, le Comité des usagers du réseau routier s'est opposé à cette hausse, pour la première fois depuis sa création en 2009. "Nous avons lancé un appel aux sociétés d'autoroutes pour qu'elles fassent l'effort, par solidarité, de ne pas réclamer une augmentation des tarifs", avait indiqué à l'AFP son président, François Bordry. Mais l'avis du comité, composé de représentants de l'administration, des transporteurs, des automobilistes, et d'associations de protection de l'environnement, n'est que consultatif.

Les contrats très stricts liant les sociétés d'autoroutes à l'État prévoient une augmentation automatique des tarifs des péages tous les ans au 1er février, en fonction notamment de l'inflation et des chantiers entrepris sur le réseau.

La circulation des deux-roues entre les files de voitures de nouveau interdite

La circulation des deux-roues motorisés entre deux files de voitures, qui était expérimentée depuis 2016 dans 11 départements dont l'Ile-de-France, les Bouches-du-Rhône, en Gironde et dans le Rhône, sera à nouveau interdite à partir du 1er février, a annoncé mercredi la délégation à la Sécurité routière. 

L'objectif de l'expérimentation était de tenter d'encadrer cette pratique très répandue chez les motards. Mais pour la délégation à la sécurité routière le bilan est "décevant". Un rapport "montre que l'accidentalité des deux-roues motorisés a augmenté de 12% sur les routes où l'expérimentation de la circulation inter-files (CIF) a eu lieu alors qu'elle a baissé de 10% sur les autres routes des départements concernés", selon un communiqué de la délégation à la Sécurité routière.

Évolution des tarifs des taxis

En 2021, le tarif minimum d'une course reste fixé à 7,30 € pour tous les taxis (parisiens et non parisiens). Par ailleurs, les tarifs des taxis sont plafonnés à :

  • 4,18 € pour la prise en charge ;
  • 1,12 € pour celui du kilomètre parcouru ;
  • 37,46 € pour le prix horaire concernant la période d'attente (en cas de réservation par le client) ou de marche lente.

Pour les taxis parisiens, les suppléments pour réservation sont, comme en 2020, de :

  • 4 € en cas de réservation immédiate ;
  • 7 € en cas de réservation à l'avance.

De plus, pour toutes les courses des taxis parisiens, seul un supplément "passager" de 4 € peut être appliqué à partir d'une 5e personne transportée. Les tarifs forfaitaires institués pour les courses directes des taxis parisiens entre Paris et les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et d'Orly (dans les 2 sens) sont identiques par rapport à ceux pratiqués en 2020 :

  • 53 € entre l'aéroport de Paris - Charles-de-Gaulle et Paris rive droite ;
  • 58 € entre l'aéroport de Paris - Charles-de-Gaulle et Paris rive gauche ;
  • 37 € entre l'aéroport de Paris-Orly et Paris rive droite ;
  • 32 € entre l'aéroport de Paris-Orly et Paris rive gauche.

Il existe également des tarifs forfaitaires pour les courses en lien avec l'aéroport de Nice Côte d'Azur :

  • 85 € entre l'aéroport de Nice Côte d'Azur et Cannes (contre 80 € en 2020) ;
  • 95 € entre l'aéroport de Nice Côte d'Azur et Monaco (contre 90 € en 2020) ;
  • 32 € entre l'aéroport de Nice Côte d'Azur et Nice-centre ;
  • 72 € entre l'aéroport de Nice Côte d'Azur et Cap d'Antibes.

Enfin, pour les courses concernant l'aéroport de Toulouse Blagnac, ces tarifs forfaitaires varient entre 15 € et 45 € (en fonction de la zone de la ville).

Les tickets restaurants de 2020 toujours utilisables

Si vous avez accumulé d’importants stocks de tickets resto en 2020, vous pourrez les utiliser jusqu'au 1er septembre 2021. Par ailleurs, le plafond relevé à 38 € (par personne et par jour) est lui aussi prolongé jusqu’à cette date. 

Les tickets restos peuvent être utilisés pour la vente à emporter ou pour les livraisons de plats préparés a indiqué le ministre de l'Économie le 4 décembre 2020.

Le plafond reste à 19 € par jour en supermarché ou magasin alimentaire.

Création d’un "chèque psy" pour les étudiants

Le gouvernement a annoncé la création d’un "chèque-psy" pour permettre "à tous les jeunes qui en ont besoin d’accéder beaucoup plus facilement, et avec une prise en charge, à un professionnel – psychologue, psychiatre". L’Élysée a précisé que ce chèque concernera à partir du 1er février "tous les étudiants qui le souhaitent".

Son montant total n’a pas été précisé, mais il couvrira "un certain nombre" de consultations, estimées "entre 30 et 40 euros" l’unité, selon une source gouvernementale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess