Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Choucroute, betterave fermentée et probiotiques : un Creusois veut lancer un laboratoire de lactofermentation

-
Par , France Bleu Creuse

Jean-Baptiste souhaite conserver les légumes grâce à la lactofermentation. Résultat : des aliments bons pour les intestins et le système immunitaire. Son projet pourrait être financé par l'Agence régionale de santé, qui lance un budget participatif sur le plateau de Millevaches en Creuse.

Image d'illustration. Transformation du chou en choucroute à la ferme bio Frieh en Alsace en 2014.
Image d'illustration. Transformation du chou en choucroute à la ferme bio Frieh en Alsace en 2014. © Maxppp - Vanessa Meyer Wirckel

Y aura-t-il bientôt un laboratoire de lactofermentation en Creuse ? C'est le souhaite de Jean-Baptiste, un habitant de Faux-la-Montagne. Il espère obtenir des financements de l'Agence régionale de santé (ARS). Celle-ci a en effet lancé une expérimentation sur le plateau de Millevaches.

Il s'agit d'un budget participatif : des habitants proposent des projets en lien avec la santé, puis un vote est organisé. Les citoyens choisissent celui qu'ils préfèrent, et l'ARS débloque 40 000 euros.

Jean-Baptiste présente son projet de laboratoire de lactofermentation

"Un aliment-soin"

En tout, quatre projets ont été déposés, dont celui de Jean-Baptiste :

On utilise juste du sel et de l'eau. La lactofermentation permet de conserver les légumes avec leurs vitamines. Au final, ça donne par exemple la choucroute mais on peut le décliner avec de la betterave et du navet. Ces recettes sont riches en probiotiques, donc qui favorisent les microbes qui habitent nos intestins. C'est aussi un aliment-soin qui favorise le système immunitaire.

Les autres projets proposés sont d'abord un camion itinérant qui va de village en village pour proposer des activités (bricolage, sport, tricot, etc.) afin de lutter contre l'isolement. Ensuite, une enquête pour sensibiliser les habitants à la fin de vie. Le dernier projet vise à financer un réseau de soutien aux personnes en détresse psychique.

  • Pour voter, il faut avoir plus de 15 ans, habiter ou travailler sur le Plateau de Millevaches. Le vote est possible jusque fin mars dans l'une des 23 mairies concernées, dans les tiers-lieux, ou alors sur internet sur le site de l'ARS de Nouvelle Aquitaine.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu