Société

Christian Poirel, médecin chef des pompiers de la Corrèze, milite pour "les gestes qui sauvent"

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin vendredi 11 novembre 2016 à 8:24

Le docteur Christian Poirel estime qu'on peut tous être acteurs d'une "bienveillance collective"
Le docteur Christian Poirel estime qu'on peut tous être acteurs d'une "bienveillance collective" © Radio France - Philippe Graziani

Le docteur Christian Poirel, médecin chef du SDIS de la Corrèze, est un fervent partisan de la campagne "les gestes qui sauvent" mise en œuvre après les attentats de Paris dont on commémorera le premier anniversaire dimanche. Une certitude acquise en intervenant sur place ce tragique soir-là.

Christian Poirel était à Paris le 13 novembre 2015. Comme il y est régulièrement puisqu'il tient des gardes médicales dans la capitale en tant que médecin réserviste des pompiers de Paris. C'est à 21h26 qu'il a reçu l'alerte et la mission d'intervenir rue Bichat au départ. Il s'est rendu ensuite notamment au Bataclan. Là il a vu de nombreuses personnes tenter de porter secours à des victimes, tant bien que mal. D'où pour lui l'immense intérêt de la campagne "les gestes qui sauvent" lancée juste après les attentats qui permet de se former aux premiers secours, qui dans 50% des cas peuvent sauver une victime de traumatisme. En Corrèze une nouvelle session de formation a justement lieu ce samedi.

Son interview à retrouver ici.

Christian Poirel, invité de France Bleu Limousin