Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Christophe Castaner à Metz : "Cette année est catastrophique en matière de suicides dans la police"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

Le ministre de l'Intérieur est venu à Metz pour évoquer le fléau des suicides dans la police. Christophe Castaner a participé à un séminaire rassemblant environ 200 cadres de la police et professionnels de santé venus de toute la Zone Est.

Christophe Castaner à Metz pour évoquer la question des suicides dans la Police
Christophe Castaner à Metz pour évoquer la question des suicides dans la Police © Radio France - Clément Lhuillier

Metz, France

2019 est une année "catastrophique" du point des suicides dans la police. Depuis le début de l'année, 50 agents ont mis fin à leurs jours selon un décompte de la police nationale, contre 35 en 2018. Un fléau que Christophe Castaner entend enrayer.

Ce vendredi 27 septembre, le ministre de l'Intérieur est venu à l'IRA (Institut Régionale d’Administration) de Metz en conclusion d'un séminaire sur la prévention du suicide auquel participaient environ 200 cadres de la Police Nationale de la Zone de Défense Est (Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté). 

Un ensemble de facteurs 

Pour le "premier flic de France", le suicide est un drame "pour la famille évidemment, mais aussi pour les collègues, pour le service, pour nous." Un drame qui pose la question de sa cause. Des causes, car si "dans la majorité des cas c'est une situation personnelle" estime le ministre, il est nécessaire de prendre en compte un ensemble de facteurs, parmi lesquels la situation professionnel. Les problèmes dans la police sont bien connus : effectifs, moyens, tensions sur le terrain, lourdeurs administratives...

Christophe Castaner prend la parole à Metz pour parler de la prévention du suicide dans la police  - Radio France
Christophe Castaner prend la parole à Metz pour parler de la prévention du suicide dans la police © Radio France - Clément Lhuillier

La prévention du suicide dans les rangs des policiers passe donc notamment par l'identification des "signaux d'alerte" par les chefs de services, les médecins du travail et les assistantes sociales qui étaient associés à ce séminaire. Mais aussi par certaines mesures annoncées et censées améliorer les conditions de travail, comme la revalorisation salariale et le rythme de travail. "Il arrive trop souvent que certains de nos policières et nos policiers n'aient qu'un week-end sur six à partager avec leur famille. Nous avons négocié, sous l'autorité du DGPN, une expérimentation qui permettra que chaque policier ai un week-end de 3 jours tous les deux week-end pour pouvoir aussi trouver des conditions d'apaisement dans sa propre famille." Car pour Christophe Castaner, un policier bien dans sa vie, est un policier bien dans son boulot. 

Quant à la question des effectifs, il a rappelé qu'il conduisait un plan de recrutement de 10.000 policiers supplémentaires, la où la pression est forte et où la capacité n'est pas à la hauteur.

Pour tenter de libérer la parole, un nouveau numéro vert (0805 230 405) a été mis en place pour lutter contre le phénomène.

L'ensemble des syndicats de police ont lancé un appel à une "marche nationale de la colère" le mercredi 2 octobre à Paris. Une première depuis plus de quinze ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu