Société

Christophe Février, patron, craint une désindustrialisation de la France

Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 26 février 2015 à 10:58

Christophe Février
Christophe Février © Radio France - Aurélie Jacquand

L'entrepreneur Christophe Février, qui a repris des entreprises en difficulté en Champagne-Ardenne, craint que la France devienne un "musée à ciel ouvert", un pays sans industrie, si des réformes structurelles ne sont pas mises en place.

Il incarne la Champagne-Ardenne qui innove : l'entrepreneur Christophe Février a repris des entreprises en difficulté de la région pour éviter qu'elles ferment, comme Tecsom à Glaire (Ardennes) ou Plysorol à Magenta (Marne). Il fait le constat d'une France qui "s'appauvrit", qui "décline" et craint que le pays se désindustrialise. 

Invité de France Bleu Champagne-Ardenne à 8h10, Christophe Février estime que la France risque de devenir un "musée à ciel ouvert visité par des étrangers fortunés" si des mesures structurelles ne sont pas prises. 

Christophe Février, chef d'entreprises