Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Christophe Lemaitre ambassadeur de la lutte contre le harcèlement scolaire

mercredi 7 novembre 2018 à 19:50 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie

Victime de harcèlement scolaire dans son enfance, Christophe Lemaitre est devenu depuis six ans ambassadeur de la lutte contre ce phénomène qui touche un élève sur dix en primaire. À la veille de la journée nationale, le sprinter savoyard dénonce l'impact grandissant des réseaux sociaux.

Le sprinter de l'Athlétique Sport Aixois Christophe Lemaitre
Le sprinter de l'Athlétique Sport Aixois Christophe Lemaitre © Maxppp -

Aix-les-Bains, France

C'est en 2011, l'année qui a suivi son triplé historique aux championnats d'Europe d'athlétisme à Barcelone, que Christophe Lemaitre s'est confié pour la première fois publiquement sur un traumatisme d'enfance. Moqueries, insultes, mises à l'écart. Un cheveu sur la langue qui ne passe pas dans le monde impitoyable de la cour du collège. 

Depuis, le sprinter d'Aix-les-Bains a mis tout le monde d'accord sur la piste, et à 28 ans, il est devenu ambassadeur de la lutte contre le harcèlement scolaire. Depuis six ans, il raconte son expérience et prodigue ses conseils aux enfants qu'il rencontre au gré de ses déplacements dans les établissements. 

"Derrière un pseudo, on peut tout faire, tout dire". Christophe Lemaitre

A la veille de la journée nationale contre le harcèlement scolaire, ce jeudi 8 novembre, Christophe Lemaitre est revenu au micro de France Bleu Pays de Savoie sur cette mission qu'il prend très à cœur : "beaucoup d'élèves ne pensent pas que le harcèlement existe, ou alors que c'est quelque chose de bénin, juste un jeu. Il faut leur dire que cela peut détruire la victime de l'intérieur. Je n'ai pas envie que ces jeunes subissent le même sort que moi". 

ECOUTEZ Christophe Lemaitre "derrière un pseudo, on peut tout faire".

"Je sais ce que c'est, dans quel état ça peut nous mettre" poursuit le médaillé de bronze sur 200 mètres aux Jeux Olympiques de Rio, "et encore, de mon temps il n'y avait pas les réseaux sociaux. Aujourd'hui derrière un pseudo, on peut tout faire, tout dire, on peut se lâcher. On peut détruire quelqu'un encore plus rapidement. Le harcèlement, ça peut avoir des conséquences graves, et la première des solutions pour s'en sortir, c'est d'en parler. Moi même, je me taisais en pensant que ça s'arrangerait tout seul, qu'ils allaient trouver un autre souffre-douleur, mais ça ne s'arrange pas, ça continue. Il faut absolument en parler".