Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

CHU de Bordeaux : Satélia, une application pour suivre les patients à distance

-
Par , France Bleu Gironde

Un 100e patient accompagné par l'application mobile Satélia, lancée il y a un an et demi en partenariat avec le CHU de Bordeaux. Grâce à Satélia, les personnes atteintes d'insuffisance cardiaque, une maladie chronique, peuvent informer un médecin de l'évolution de leur état quasiment en temps réel.

Nicolas Pagès a lancé l'application Satelia pour permettre au CHU de Bordeaux de mieux accompagner les patients atteints d'insuffisance cardiaque.
Nicolas Pagès a lancé l'application Satelia pour permettre au CHU de Bordeaux de mieux accompagner les patients atteints d'insuffisance cardiaque. © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

Claude, 82 ans, souffre d'insuffisance cardiaque depuis une dizaine d'années. Il est le 100e patient à avoir rejoint le projet "Satélia" au Centre Hospitalier (CHU) de Bordeaux, le 7 août dernier. Une application mobile qui permet aux cardiologues de l'hôpital de suivre les patients cardiaques à distance. 47 centres hospitaliers sont désormais équipés du service Satélia, environ 80% des CHU de Nouvelle Aquitaine en sont dotés. Pour un total de 500 patients suivis via ce dispositif dans toute la France. 

Surveiller les patients qui gravitent à distance de l'hôpital

L'application a été créée il y a deux ans par Nicolas Pagès, alors médecin interne à l'hôpital Haut Lévêque. L'idée lui est venue pour assurer une continuité dans le suivi du patient même lorsqu'il a quitté l'enceinte de l'hôpital. "Aujourd'hui un patient peut entrer à l'hôpital pour une opération et en ressortir le jour-même," explique Nicolas Pagès. "A ce moment-là, l'application sert à garder un lien avec le patient lorsqu'il est chez lui."

La start-up s'est associée au CHU de Bordeaux, il y a un an et demi, pour développer l'application. Et fait inédit, ce sont aujourd'hui les médecins du CHU qui prescrivent l'application téléphonique à leurs patients, comme un médicament. Ils sont donc remboursés à 100% par la Sécurité Sociale. 

Nicolas Pagès a lancé l'application Satelia pour permettre un suivi des patients lorsqu'ils sont de retour chez eux.

Un suivi amélioré de l'état du patient à domicile

Les patients atteints d'insuffisance cardiaque, une maladie chronique qui peut rapidement évoluer mais qui ne nécessite pas d'hospitalisation quotidienne, peuvent prétendre à cette application. 

Jacques, 71 ans, utilise Satelia depuis janvier. Chaque semaine, il reçoit un message sur son téléphone portable, avec un lien vers un site internet. Sur ce site, il doit répondre à huit questions, comme "Vos symptômes se sont ils aggravés ?", "Quel est votre poids ?" ou encore "Vous sentez-vous fatigué ?". Ses réponses forment un graphique évolutif, que les cardiologues du CHU consultent. Si sa courbe passe dans la zone rouge, synonyme que son état s'aggrave, l'application envoie une notification au docteur Stéphane Laffite

Le cardiologue organise alors un rendez-vous à l'hôpital pour adapter le traitement du patient. Un dispositif de prévention, qui permet d'éviter que le patient n'atteigne un état critique, qui mène souvent à l'hospitalisation d'urgence. Et pour Jacques, c'est plus rassurant de savoir que le docteur est informé en direct de son état de santé, plutôt que d'attendre le coup de fil d'un infirmier. 

En septembre prochain, l'application sera déclinée pour les patients atteints de cancer. 

L'intelligence artificielle, solution pour pallier au manque de médecins ?

Pour Stéphane Lafitte, cardiologue et enseignant-chercheur à l'université de Bordeaux, Satelia permet de pallier au manque d'effectifs médicaux. Faute de pouvoir mobiliser des infirmiers pour aller rendre visite aux patients chaque semaine, Satelia permet de prendre connaissance de leur état de santé, à distance.  

Choix de la station

France Bleu