Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

CHU de Grenoble : une nouvelle patronne pour remettre l'hopital sur de bons rails.

mercredi 5 septembre 2018 à 9:17 Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère

Après des mois de crise interne, de malaise et de souffrance au travail, de problèmes de harcèlement moral, le CHU de Grenoble veut tourner la page. Sa nouvelle directrice générale Monique Sorrentino se confie à France Bleu Isère.

Monique Sorrentino, nouvelle directrice du CHU de Grenoble
Monique Sorrentino, nouvelle directrice du CHU de Grenoble © Radio France - Laurent Gallien

Grenoble, France

C'est un établissement dans la tourmente que vient de prendre en charge Monique Sorrentino, la nouvelle directrice du CHUGA nommée le 1er septembre dernier. Accusations de harcèlement moral dans certains services, de recherche permanente de la rentabilité, de nombreux cas de souffrance au travail, de burn-out, d'arrêts maladie et de démissions, cristallisés par le suicide d'un neurochirurgien en novembre 2017. Le tout a été pointé du doigt dans un rapport accablant.

briser la spirale négative 

Alors dans quel état d'esprit Monique Sorrentino a t elle trouvé les personnels en arrivant ? Elle se confie à France Bleu Isère. "Il y a ici à Grenoble un CHU de qualité, qui reçoit 900 000 patients par an, je trouve un établissement qui certes connait des difficultés, mais des personnels qui sont animés d'une grande envie d'avancer, de se remettre au travail, d'essayer de travailler mieux dans la sérénité. Mon rôle sera de retrouver un climat de confiance avec les nombreux acteurs." Monique Sorrentino compte s'appuyer sur le plan d'amélioration de la qualité de vie au travail lancée au printemps dernier par l'ancienne directrice. Tout en reconnaissant "qu'il faut aller encore plus loin pour briser la spirale négative". La nouvelle directrice se veut aussi rassurante envers les patients. établissement mérite que "les isérois, que les habitants de l'arc alpin lui fasse confiance".