Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Chute du mur de Berlin : 30 ans après, le chef d'orchestre Jean-Claude Casadesus se souvient

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Le créateur de l'Orchestre National de Lille a été l'un des premiers à franchir le mur lors de sa chute en novembre 1989. Jean-Claude Casadesus se souvient au micro de France Bleu Nord.

Le célèbre chef d'orchestre français Jean-Claude Casadesus
Le célèbre chef d'orchestre français Jean-Claude Casadesus © Radio France - Romain Berchet

Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin tombait. Trente ans plus tard, les images sont encore là. Jean-Claude Casedesus se souvient très bien de ce jour historique pour Berlin, l'Allemagne et l'Europe. Le fondateur de l'Orchestre National de Lille était dans la capitale allemande en compagnie d'officiels français dont Jacques Lang, le ministre de la culture en 1989. "Au beau milieu de la nuit, on me dit de venir en ville parce que le mur est en train d'être levé devant le Reichstag" souligne le chef d'orchestre. 

"J'ai ressenti une grande émotion. J'ai été profondément ému. Il y a avait une allégresse, un sentiment de jubilation devant une oppression qui s'était répandue pendant toutes ces années. Je me souviens d'avoir été envahi par un souffle de joie"

Jean-Claude Casedesus a été l'un des premiers à franchir le mur pour passer d'ouest en est. "D'un point de vue culturel, la chute du mur a permis une circulation des talents tout simplement" explique le créateur de l'Orchestre National de Lille.

"Il y a des gens qui ont envie de construire des murs aujourd'hui. Je pense que cette période sera à un moment révolue. Mais c'est une lutte constante. La liberté est le fruit de la rigueur maîtrisée." 

Le chef d'orchestre considère, encore aujourd'hui, que la chute du mur de Berlin est l'un des quatre ou cinq grands événements de sa vie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu