Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cinéma : les spectateurs reviennent petit à petit dans des salles de Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

A Périgueux et dans les salles du réseau Ciné Passion, le public revient constatent les directeurs des deux structures. Ce n'est ni un retour à la normale, ni suffisant pour compenser les pertes du confinement mais c'est un début qui pourrait être stoppé net par les annonces d'Emmanuel Macron.

Au CGR de Périgueux, 70% des spectateurs sont revenus pendant les vacances de la Toussaint.
Au CGR de Périgueux, 70% des spectateurs sont revenus pendant les vacances de la Toussaint. © Radio France - Charlotte Jousserand

Le public est de retour affirme Cyril Gaudin au CGR de Périgueux. Cela ne sauvera pas l'année, ce n'est pas comparable à l'année dernière avant le début de la crise sanitaire mais il y a du mieux. Depuis le 14 octobre et la sortie de "30 jours max" mais surtout depuis le début des vacances de la Toussaint, les spectateurs reviennent dans les salles du CGR de Périgueux affirme son directeur. 

Les spectateurs adolescents de retour au CGR

"30 jours max nous a permis de voir revenir un public qu'on avait perdu avec le confinement, c'est-à-dire un public jeune, ado qui s'était tourné vers les plateformes et qui est de retour. Cela montre bien qu'il y a un effet cinéma", explique Cyril Gaudin. 

Sur les cinq films qui attirent le plus au CGR, quatre sont des films français retient Cyril Gaudin : Poly, 30 jours max,  Miss ou encore Adieux les cons. Cyril Gaudin craint de nouvelles restrictions car même lorsqu'elles ne s'appliquent pas à la Dordogne, "les spectateurs sont sensibles à ces annonces et à ces couvre-feu, cela touche tout le monde".

Des films français qui ont tiré leur épingles du jeu

Dans les 12 salles du réseau ciné Passion, les spectateurs sont revenus là aussi, des familles, des abonnés, des spectateurs de plus de 50 ans. Comme les grosses productions américaines ont repoussé leurs sorties à cause de la crise sanitaire, les spectateurs sont allés voir des films français et il y a eu de bonnes surprises explique Rafael Maestro, directeur du Réseau : "Antoinette dans les Cévennes, Joseph, les films français ont tiré leur épingle du jeu. Cela a été un bon signal pour nous, car ce sont de bons films et cela voulait dire à la sortie de la salle des échanges intéressants entre spectateurs et donc une belle expérience de cinéma". 

Le directeur du Réseau Ciné Passion évoque aussi le lien qui existe entre les spectateurs (40% sont abonnés) et "leur salle de cinéma", "ce sont des salles où les spectateurs connaissent le personnel, où ils ont leurs habitudes". 

Des annonces redoutées pour la reprise

Comme le directeur du CGR, Rafael Maestro redoute les annonces d'Emmanuel Macron. La perspective d'un reconfinement serait catastrophique pour la culture affirme le directeur de l'association Ciné Passion. Les belles expériences de cinéma sont suspendues aux annonces d'Emmanuel Macron ce mercredi 28 octobre, un reconfinement de quatre semaines pourrait être décidé. L'allocation du président de la République est à suivre à partir de 20 heures sur France Bleu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess