Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Les portraits de l'été avec France Bleu Belfort Montbéliard

Cinq jours avec Daniel Jeannin, maire de Montenois depuis 41 ans

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Son élection avait suscité des pleurs, en 1977, à Montenois. Imaginez un maire communiste dans un village à tradition catholique. 41 ans plus tard, Daniel Jeannin aura propulsé son village dans la modernité avec commerces, médecins, services publics, loisirs, écoles et péri scolaire.

Daniel Jeannin, le maire de Montenois, s'apprête à tirer sa révérence sur un bilan plus que flatteur.
Daniel Jeannin, le maire de Montenois, s'apprête à tirer sa révérence sur un bilan plus que flatteur. © Radio France - Christophe Beck

Montenois, France

Notre dernier portrait de l’été 2018 nous emmène à la rencontre d’un maire qui a marqué sa commune. Daniel Jeannin, maire de Montenois depuis 41 ans et sept mandats. La plus forte longévité du Pays de Montbéliard (avec Daniel Granjon, le maire de Mathay). 

En 41 ans de mandat, cet ancien ouvrier professionnel de chez Peugeot  Daniel Jeannin, 76 ans cette année, aura totalement métamorphosé son village, en multipliant sa population par trois. De 500 habitants en 1977, Montenois compte aujourd'hui 1600 habitants.  Sa recette : faire venir des commerces et des services dans le village et renouveler l'habitat. Aujourd'hui, Montenois dispose d'un centre commercial, d'une pharmacie, d'une maison médicale, d'un bureau de poste, d'une école pouvant accueillir jusqu'à 9 classes, d'un péri scolaire, d'un espace de loisirs (swing golf, accroland, roulotte) et bientôt d’un lotissement de 29 logements pour les aînés du village. 

Si je n'avais pas été maire, je serais peut-être mort une barricade"

Ce sera sûrement son dernier projet, puisque Daniel Jeannin envisage de passer le flambeau dans les prochains mois, afin de retrouver sa liberté et adopter le seul comportement qui trouve grâce à ses yeux : l'anarchisme.  "Si je n'avais pas été maire, je serais peut-être mort une barricade", dit ce militant du parti ouvrier indépendant. 

Portrait d’un homme au caractère bien trempé et au verbe franc. 

Episode 1 : C'est l'historie d'une bande de copains, ouvriers à la Peuge, militants CGT de communistes qui en 1977 se lancent à l'assaut du village. 

"Ça a été le drame. Un maire communiste à Montenois. J'ai vu des gens pleurer parce qu'on avait été élu", déclare Daniel Jeannin, le jeune maire.

Episode 2 : Sa priorité dès le début : la jeunesse car sans enfants, point de village. 

"Dès 1977, on a offert les fournitures scolaires à tous les enfants du village", explique Daniel Jeannin, le maire de Montenois.

Episode 3 : Daniel Jeannin s'est révélé comme un véritable bâtisseur pour son village. 

"J'ai toujours été maboulle quand je lançais les projets", déclare Daniel Jeannin, le maire de Montenois.

Episode 4 : Son dernier projet sera ce lotissement de 29 logements pour les anciens de Montenois. 

"On construit des logements pour les personnes usagées du villages", Daniel Jeannin, maire de Montenois.

Episode 5 : Le crépuscule de cette mission de maire de Montenois, au terme de sept mandats. 

"Lorsque je ne serais plus maire, je redeviendrais anarchiste", Daniel Jeannin, maire de Montenois.

Choix de la station

France Bleu