Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cinq Manchois morts en opérations extérieures honorés lors de cérémonies ce dimanche et lundi

-
Par , France Bleu Cotentin

Emmanuel Macron va inaugurer le 11 novembre un monument en hommage aux 548 soldats morts dans les OPEX, les opérations extérieurs. Parmi eux, cinq Manchois. Le Souvenir Français organisent ce dimanche et lundi de courtes cérémonies pour fleurir leurs tombes avec leurs familles.

La cérémonie annuelle du Souvenir Français le 1er novembre à Cherbourg
La cérémonie annuelle du Souvenir Français le 1er novembre à Cherbourg © Radio France - Raphael Cann

Manche, France

Cinq Manchois figurent parmi les 548 noms de combattants morts en opérations extérieurs depuis 1969. Ils seront inscrits sur un monument à Paris inauguré le 11 novembre par le Président Emmanuel Macron. Ce dimanche et lundi, les comités locaux du Souvenir Français organisent près de 440 cérémonies pour rendre également hommage localement à ces combattants.

"Il y a des morts pour la France dans toutes les guerres : 14-18, Seconde Guerre Mondiale, guerre d'Indochine ou d'Algérie", énumère Philippe Lanièce, président du comité de Cherbourg du Souvenir Français. "Là ce sont les morts en opérations extérieurs, ça peut-être aussi bien en Afghanistan qu'au Kosovo."

La cérémonie sera courte et consistera notamment un dépôt de "rosiers de la mémoire" sur la tombe des combattants en compagnie de leur famille. Ainsi un hommage sera organisé lundi à Montviron pour l'adjudant-chef Laurent Pican, tué à Kaboul en 2007 ou à La Glacerie, en hommage au caporal Emmanuel Tilloy, mort en Côte d'Ivoire en 2004. 

La plupart sont jeunes. "Ils sont morts vers 22 ans, le plus âgé avait 28 ans. Je connais une professeure de SVT qui a eu l'un d'eux en classe", poursuit-il.

"Ancrer localement ces hommages"

"On veut ancrer localement ces cérémonies", explique Guy Anfray, président du Souvenir Français dans la Manche. Ces événements seront notamment organisés à destination des familles des combattants. "Les morts de l'OPEX n'avaient pas été bien intégrés" estime-t-il. "On considérait qu'ils faisaient leur devoir, c'était des soldats de métier, mais ils ont aussi donné leur vie pour la France et la paix."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu