Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cinq monuments retenus dans le Loto du patrimoine en Loire et Haute-Loire

mardi 11 septembre 2018 à 18:18 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis lundi 3 septembre, le loto du patrimoine permet de récolter de l'argent pour sauver le patrimoine français. Dans la Loire et la Haute-Loire, cinq monuments ont été retenus dans le dispositif de la mission Bern.

Le tirage au sort du Super loto du patrimoine aura lieu le 14 septembre
Le tirage au sort du Super loto du patrimoine aura lieu le 14 septembre © Radio France - Loïck Guellec

Grézieux-le-Fromental, France

Cinq monuments font partis de la mission Bern : le pigeonnier de Grézieux le Fromental, l'acqueduc de Rive de Gier pour la Loire, et l'église Sainte-Madeleine à Saint ILpize, les grottes de couteaux à Lantriac, et le Pont-Vieux de Lavoute sur Loire pour la Haute-Loire. Ils ont tous besoin de travaux pour tenir debout et pour garder une part d'histoire. 

C'est le cas du pigeonnier de Grézieux-le-Fromental. Cet édifice mesure presque 15 mètres de haut et il a la particularité d'être octogonal. Il existe depuis 1758 sur le domaine de Lachaud. Depuis un plus d'un an, l'association des amis du pigeonnier octogonal de Grézieux se bat pour le pigeonnier reste debout. Le président, Philippe Weyne dresse l'état des lieux : "Il est très abimé, on a les murs qui s’écartent et qui sont pour l’instant simplement retenus au sol par la terre et en haut par la charpente et la toiture mais celle-ci s’est considérablement dégradées il y a des jours et les bois prennent l’eau, il n'y plus que les grosses poutres qui tiennent et certaines sont bien affaiblies et si ça craque ce sera impossible à reconstruire."

Intégrer le dispositif de la mission Bern, c'est une vraie chance pour le pigeonnier. Selon Philippe Weyne, il faut 90 000 euros pour éviter l'effondrement. Ensuite, il faudra plus d'argent pour que le pigeonnier soit accessible et entièrement rénové. L'idée, c'est de pouvoir partager l'histoire de ce bâtiment et de le faire visiter au grand public. 

"On compte beaucoup sur la mission Bern pour nous aider à le sauver", explique la propriétaire du pigeonnier, Anne-Frédérique Royon. "Nous en temps que particulier, on n'a pas les fonds pour le mettre hors de danger. Donc on a eu le plaisir de découvrir qu'on était retenu parmi les 250 monuments sélectionnés, c'était une bonne nouvelle". Mais la propriétaire est un peu nuancée : le pigeonnier ne fait pas partis des 18 monuments qui vont pouvoir bénéficier du loto du patrimoine qui aura lieu le 14 septembre prochain. "Du coup, on a un peu peur, parce que l'état des murs s'est fortement dégradés ces derniers-mois et on se demande si le pigeonnier va tenir l'hiver". 

Comme les autres monuments retenus par le programme dans la Loire et la Haute-Loire, le pigeonnier de Grézieux devra attendre un peu avant de recevoir son don. Ce sont d'abord les 18 monuments mis en avant par la Fédération française des Jeux qui vont avoir l'argent du loto et des jeux à gratter. Les 250 autres bâtiments vont ensuite se répartir le montant. 

Les jeux à gratter sont en vente dans 30 800 points de vente en France. Ils sont au prix de 15 euros et 10 % de ce prix est reversé à la Fondation Patrimoine. Le tickets de loto sont au prix de trois euros. Ils permettent de remporter le super Jackpot de 13 millions d'euros. Tirage le 14 septembre prochain, avec aussi le résultat du butin pour les monuments à sauver.