Société

Cinq Poilus vont être inhumés dans la Marne, à Cormicy

Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 11 novembre 2016 à 8:48

Les soldats seront inhumés à la nécropole nationale de Cormicy, dans la Marne
Les soldats seront inhumés à la nécropole nationale de Cormicy, dans la Marne - Garitan

Cinq soldats français de la Première Guerre mondiale, dont les ossements ont été découverts par hasard l'an dernier dans un champ à Cormicy, seront inhumés ce dimanche à la nécropole nationale de cette commune, 98 ans après la fin du conflit.

Cinq Poilus de la Première Guerre mondiale, qui avaient été enterrés précipitamment et anonymement dans une fosse commune en 1917, seront officiellement inhumés ce dimanche 13 novembre à la nécropole nationale de Cormicy, dans la Marne. Leurs ossements ont été découverts par hasard l'an dernier en 2015 par un agriculteur qui labourait son champ à Cormicy.

Deux soldats identifiés

Deux de ces soldats ont pu être identifiés grâce à leur plaque militaire. Il s'agit du caporal Jean Bourdon, mort à 28 ans et originaire d'Aiguillon dans le Lot-et-Garonne. Et d'Edmond Trapé, mort à 35 ans et originaire d'Ax-les-Thermes en Ariège. Ces deux soldats, comme les 3 autres qui restent anonymes, ont trouvé la mort lors de l'offensive Nivelle en 1917.

Devoir de mémoire

Près de 100 ans après leur mort, ces soldats seront inhumés ce dimanche à la nécropole nationale de Cormicy, où reposent plus de 14.000 soldats. La cérémonie se déroulera en présence du maire d'Aiguillon, du préfet de la Marne, de militaires et d'associations d'anciens combattants. Le maire de Cormicy, qui sera également présent, estime qu'il faut entretenir le "devoir de mémoire".

"On parle tout le temps du chemin des Dames (dans l'Aisne, NDLR), mais ici sur Cormicy il y a eu l'attaque Nivelle qui a été sanglante les 16 et 17 avril 1917 et nous avons la volonté de garder ce devoir de mémoire" a expliqué ce vendredi Dominique Décaudin, le maire de Cormicy, qui était l'invité de France Bleu Champagne-Ardenne.

Dominique Décaudin, le maire de Cormicy dans la Marne

A LIRE AUSSI ► Des passionnés font revivre la Grande Guerre sur les réseaux sociaux