Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Cinquante ans après la disparition de La Minerve au large de Toulon, les familles veulent relancer les recherches

mardi 16 octobre 2018 à 9:23 Par Hélène Fromenty, France Bleu Provence et France Bleu

Le 27 janvier 1968, le sous-marin La Minerve disparaissait au large de Toulon avec 52 personnes à bord. Un demi-siècle plus tard, leurs familles ont écrit aux élus de la rade pour relancer les recherches. Avec un espoir : pouvoir enfin faire leur deuil.

La disparition de La Minerve à la Une de la presse locale en janvier 1968.
La disparition de La Minerve à la Une de la presse locale en janvier 1968. © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Toulon, France

C'était il y a cinquante ans. Le 27 janvier 1968, à 7 heures 59 et 23 secondes, le sous-marin La Minerve disparaissait avec 52 personnes à bord au large de Toulon, à 12 milles environ du Cap Sicié. Un demi-siècle plus tard, les familles des victimes veulent relancer les recherches pour localiser l'appareil, qui n'est jamais remonté à la surface et qui n'a jamais été retrouvé.  

Les proches des disparus viennent d'écrire un courrier aux élus de la rade et demandent leur soutien dans cette démarches. "On espère enfin faire notre deuil, explique le fils du commandant du sous-marin, Hervé Fauve, âgé de cinq ans seulement quand son père André a disparu. À l'époque, les familles ont été tenues à l'écart des recherches. On n'a jamais rien su."

Par ailleurs, le dossier consacré à La Minerve, classé secret défense, n'a été ouvert que cette année "grâce à une démarche que j'ai entreprise auprès du président de la République" reprend Hervé Fauve. "On a découvert qu'en 1968, il y avait une ferme intention de retrouver le sous-marin mais que les recherches ont été abandonnées sans raison. J'imagine que c'est lié à des arbitrages budgétaires des autorités de l’époque. Et depuis ça a été un silence absolu." 

Trouver l'adresse d'un cimetière

Selon le descendant du commandant, retrouver le sous-marin aujourd'hui est tout à fait possible. "Nous avons des moyens techniques infiniment plus puissants qu'il y a 50 ans. On a été capables de retrouver des épaves comme celles du Titanic, presque 70 ans après sa disparition, ou encore celle du vol Paris-Rio à 4.000 mètres de fond, donc à des profondeurs supérieures et surtout sur des zones bien moins circonscrites." 

Pour les familles, c'est donc un nouvel espoir qui se dessine : "C'est comme s'il y avait un cimetière dont on n'avait pas l'adresse. Cela permettrait de savoir où se trouve la tombe des membres de notre famille."