Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cirques sans animaux : "on attendait ça depuis longtemps", le directeur du Refuge de l'Arche en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

La présentation d'animaux sauvages dans les cirques itinérants va être interdite en France a annoncé ce mardi la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Une décision saluée par le directeur du Refuge de l'Arche, un sanctuaire pour animaux à Château-Gontier-sur-Mayenne.

Au Refuge de l'Arche, sanctuaire pour animaux sauvages, en Mayenne (illustration)
Au Refuge de l'Arche, sanctuaire pour animaux sauvages, en Mayenne (illustration) - Facebook Refuge de l'Arche - @paulveillon

Les animaux sauvages vont disparaître dans les années à venir des cirques ambulants a annoncé le gouvernement. La question du bien-être animal suscite depuis de nombreuses années des controverses et des polémiques, fait désormais partie des sujets sociétaux les plus commentés. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, entend "ouvrir une nouvelle ère dans notre rapport à ces animaux. Il est temps que notre fascination ancestrale pour ces êtres sauvages ne se traduise plus par des situations où l'on favorise leur captivité par rapport à leur bien-être".  Le gouvernement va mettre 8 millions sur la table pour la reconversion des cirques ambulants (les cirques et autres spectacles sédentaires ne sont pas concernés). 

Yann Huchedé, le directeur du Refuge de l'Arche, salue la prise de position de Barbara Pompili. Cela fait des années qu'il se bat pour cette interdiction estimant que les conditions de vie dans un cirque ont des conséquences sur les animaux : "ce qu'on ne peut pas enlever aux circassiens, c'est qu'ils soient attachés à leurs animaux. Les dresseurs, les dompteurs les ont élevés à la main, au biberon. Il y a une attache affective forte. Pour autant, la démonstration scientifique est fait, l'itinérance, le fait de vivre dans des conditions spartiates, avec peu d'espace, ont des conséquences sur le comportement d'une part et aussi des conséquences musculo-squelettiques. Il est donc temps d'accompagner la fin de cette pratique. Enfin en France car c'est l'un des derniers pays en Europe à avoir entrepris cette démarche". 

Le Refuge de l'Arche, comme d'autres sanctuaires en Europe, s'est déjà positionné pour accueillir les animaux issus du monde du spectacle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess