Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Clap de fin pour le Marie Louise, dernier bar de dockers sur le port du Havre

vendredi 31 mars 2017 à 18:00 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

C'était le dernier bistrot de dockers situé dans le quartier de l'Eure, au Havre, et il vit ses dernières heures. Le Marie-Louise ferme définitivement ses portes, ce samedi.

Le Marie-Louise, dernier bistrot de dockers sur le quai de Saône
Le Marie-Louise, dernier bistrot de dockers sur le quai de Saône © Radio France - Bertrand Queneutte

Le Havre, France

Il s'agit d'un bar ouvrier mythique, gorgé d'histoire, et où deux films ainsi qu'un documentaire ont même été tournés. Seulement, le Marie-Louise, situé dans le quartier de l'Eure au Havre et dernier rescapé sur le quai de Saône, doit afficher porte close à partir de samedi. Et il n'ouvrira plus jamais. La patronne, Jacqueline, présente derrière le comptoir depuis 23 ans, a en effet choisi de quitter les lieux et n'a trouvé aucun repreneur, malgré trois ans de recherche. La fin d'une époque.

Le film "Le havre" sorti en 2011 avait en partie été tourné au Marie-Louise - Radio France
Le film "Le havre" sorti en 2011 avait en partie été tourné au Marie-Louise © Radio France - Bertrand Queneutte

Portrait du Marie-Louise - par Bertrand Queneutte :

ECOUTEZ : Le Marie-Louise, par Bertrand Queneutte

Des troquets comme le Marie-Louise, il y en avait sept dans la même rue et une petite centaine dans le quartier de l'Eure, quand Jacqueline, que les fidèles surnomment "Jacquotte", s'est installée en 1984. Le sien est resté dans son jus. Une façade en briques rouges et en mosaïque bleu, un comptoir marron en formica, de la dentelle blanche sur les fenêtres et des chaises en bois sur lesquelles des dizaines de dockers ont assis leurs fesses, avant ou après l'embauche journalière, qui se faisait alors au bout du quai. Un café typique au point que des équipes de tournage s'en sont aussi emparées, à plusieurs reprises. Celle du film "Le Havre" notamment, avec Jean-Pierre Daroussin.

Seulement, le café de "Jacquotte" vivote, depuis plusieurs années. La faute à la réforme du statut des dockers en 1992, qui ont déserté le quartier. La faute, aussi, aux aménagements sur le quai de Saône, qui ont fait fuir les routiers et qui ont effacé les dizaines d'entrepôts que la patronne avait sous le nez. Ainsi, Jacqueline, qui, à 66 ans voulait de toute façon raccrocher, n'a pas trouvé de successeur. La taulière en a, du coup, "gros sur le coeur" à l'idée de voir le rideau tombé définitivement sur le bistrot.

Les dockers avaient leurs habitudes au Marie-Louise - Radio France
Les dockers avaient leurs habitudes au Marie-Louise © Radio France - Bertrand Queneutte