Société

Classement de la muraille romaine du Mans à l’UNESCO : le dossier avance

Par Julie Le Duff, France Bleu Maine et France Bleu mardi 17 janvier 2017 à 14:34

La muraille romaine du Mans, un monument unique en France, se distingue notamment par ses décors géométriques
La muraille romaine du Mans, un monument unique en France, se distingue notamment par ses décors géométriques - DR - Ville du Mans

La Préfète de la Sarthe espère une inscription du site sur la liste nationale « avant l’été ». Ce monument du IIIe siècle est l’une des murailles les mieux conservées de tout l’ancien empire romain.

C’est un dossier au long cours, qui devrait franchir une étape capitale en 2017. Le dossier d’inscription de la muraille romaine du Mans au patrimoine mondial de l’Unesco est en cours d’examen au ministère de la Culture, après avoir été profondément remanié.

En 2010, Le Mans avait lancé la procédure avec l’ambition de faire classer l’intégralité de la Cité Plantagenêt, soit 12 hectares témoignant d’une histoire longue puisqu’elle s’étend du néolithique au Moyen-Age. Changement de stratégie en 2015, avec le choix de porter les efforts uniquement sur la muraille, un édifice qui n’existe qu’au Mans dans cet état de conservation (sur environ 500 mètres) et aussi richement décoré.

Une procédure qui va encore durer plusieurs années

« Nous avons repris le dossier complètement avec les services et les élus de la Ville du Mans, mais aussi l’Université du Maine », précise Corinne Orzechowski, la Préfète de la Sarthe. « Nous l’avons proposé au ministère de la Culture qui pour l’instant nous fait un très bon accueil, et j’espère que nous pourrons intégrer la liste nationale avant l’été ».

Cette inscription sur la liste indicative du patrimoine français officialise l’intention de l’État de proposer le site à l’Unesco dans les cinq à dix ans à venir. C’est une étape importante, car elle est obligatoire pour que le dossier soit examiné par le Comité du patrimoine mondial.

A LIRE AUSSI - Un an après le classement de la Champagne au patrimoine mondial de l'Unesco, ce qui a changé