Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Claudette Brialix, présidente de BVE 36 : "j'incite à la vaccination" face au coronavirus

-
Par , France Bleu Berry

Le déconfinement est-il souhaitable pour les personnes les plus vulnérables ? Alors que la nouvelle d'un déconfinement avant Noël réjouit les familles, la présidente de BVE 36, Claudette Brialix -tout en saluant cette avancée - incite cependant à la prudence face à une épidémie toujours active.

Claudette Brialix, présidente de Bien Vieillir 36 et présidente de la Fédération Nationale des Associations et Amis de Personnes Âgées et de leurs Familles (Fnapaef). (Image d'Archives)
Claudette Brialix, présidente de Bien Vieillir 36 et présidente de la Fédération Nationale des Associations et Amis de Personnes Âgées et de leurs Familles (Fnapaef). (Image d'Archives) © Radio France - Gaëlle Fontenit

Alors que la possibilité de passer les fêtes de fin d'année en famille se précise, les associations de défenses des personnes âgées affichent des sentiments partagés. Bien sûr il y a le soulagement de pouvoir rompre des semaines d’isolement, notamment pour les personnes les plus seules mais il y a aussi un appel à la prudence face à une épidémie toujours active et potentiellement redoutable. 

Claudette Brialix est présidente de Bien Vieillir 36, pour elle "Il est évident que se voir c'est beaucoup mieux" mais attention à ne pas risquer sa santé rappelle celle qui est aussi présidente de la Fédération Nationale des Associations et Amis de Personnes Âgées et de leurs Familles (Fnapaef).  Claudette Brialix s'attend d'ailleurs à ce que les personnes âgées restent prudentes à ce sujet car "il y a une vraie crainte" selon elle. Celà n'empêche pas que le confinement a effectivement créé de graves problèmes d'anxiété a précisé Claudette Brialix "Nous l'avions prévu et les problèmes ont existé, les dépressions sont importantes" souligne-t-elle tout en réclamant une évaluation de ces dommages psychologiques.  En ce qui concerne la fin de vie, "il y a eu des leçons tirées du premier confinement." assure Claudette Brialix.  Il y a des possibilités d'accompagner d'avantage mais celà dépend des établissements.    

Vaccin obligatoire ?

L'obligation vaccinale aurait-elle été souhaitable pour mettre fin à l'épidémie de Covid 19 ? Ce ne sera pas forcément nécessaire estime Claudette Brialix qui pense que les personnes âgées se feront de toute façon vacciner. "Pour la grippe cette année la demande a été très forte. La crainte, la peur va l'emporter sur la défiance et pour ma part j'incite à se faire vacciner !" précise-t-elle 

Claudette Brialix, présidente de Bien Vieillir 36 et présidente de la Fédération Nationale des Associations et Amis de Personnes Âgées et de leurs Familles (Fnapaef)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess