Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Clermont-Ferrand : des jeunes du quartier Fontaine du Bac découvrent la vie de militaire

mercredi 25 octobre 2017 à 19:24 Par Olivia Chandioux, France Bleu Pays d'Auvergne

Mercredi, une quinzaine de jeunes Clermontois du quartier Fontaine du Bac sont allés découvrir la vie de militaire. Ils ont été accueilli par les soldats du 92e régiment d'infanterie de Clermont-Ferrand dans le quartier Desaix.

Les jeunes Clermontois du quartier Fontaine du Bac testent les équipements du 92e régiment d'Infanterie.
Les jeunes Clermontois du quartier Fontaine du Bac testent les équipements du 92e régiment d'Infanterie. © Radio France - Olivia Chandioux

Clermont-Ferrand, France

Mercredi, les militaires du 92e régiment d'Infanterie de Clermont-Ferrand, basés au quartier Desaix, accueillaient une quinzaine de jeunes du quartier Fontaine du Bac. Une journée dans la peau d'un soldat. L'occasion pour ces jeunes de découvrir la "vraie" vie de soldats, loin des préjugés.

Soumeya, Issouf et Thomas s'essayent au tir virtuel. - Radio France
Soumeya, Issouf et Thomas s'essayent au tir virtuel. © Radio France - Olivia Chandioux

Pour Soumeya, Issouf et Thomas, cette journée commence par un atelier tir. L'adjudant Arnaud leur montre comment monter et se servir d'un Famas, le fusil d'assaut de l'armée française. Vient ensuite la séance d'entraînement, sans balles bien sûr. Tout se passe sur un écran, comme pour un jeu vidéo.

Les cibles sont d'abord placés à 100 mètres puis 200 mètres. - Radio France
Les cibles sont d'abord placés à 100 mètres puis 200 mètres. © Radio France - Olivia Chandioux

Allongé sur le pas de tir, les débuts sont laborieux pour Thomas, 15 ans, : "J'ai eu peur de me faire mal avec le recul mais finalement ça allait. Moi je l'ai pris comme un jeu, il fallait viser les cibles, mais pour les militaires c'est un vrai entraînement." Soumeya, 15 ans, a elle aussi apprécié l'exercice : "C'était très intéressant, et pas évident de différencier les gentils des ennemis sur l'écran. Et puis le Famas j'ai trouvé ça lourd."

J'essaye de les recruter !" Caporal chef Yohann

Sur la place d'armes, au centre de la caserne, un autre groupe de jeunes découvre l'intérieur d'un véhicule blindé avec le caporal chef Yohann : "Ces jeunes ne connaissent pas du tout le métier de militaire, donc ils nous posent à la fois des questions sur le matériel et sur notre travail. Ca peut aussi les aider à s'orienter, et pourquoi pas rentrer dans l'armée ? J'essaye de les recruter !"

Les militaires présentent aux jeunes un de leurs véhicules blindés. - Radio France
Les militaires présentent aux jeunes un de leurs véhicules blindés. © Radio France - Olivia Chandioux

Un argumentaire bien rôdé pour donner envie aux jeunes de s'engager, et qui commence même à faire son petit effet sur Camélia, 16 ans, élève en 1ère ES : "Le fait de recevoir des ordres et devoir être disciplinée vraiment tous les jours, je pense que ça m'irait bien." Thomas, lui n'est pas encore prêt à troquer son jogging contre l'uniforme : "Depuis que je suis tout petit j'aime bien l'univers militaire, parce que mon oncle travaille dans la Marine sur le Charles de Gaulle. Mais je ne me vois pas faire ce métier, le combat, la guerre, la peur de mourir, ce n'est pas pour moi je pense. Mais à part ça ça me plairait." L’armée reste le 4ème recruteur de France. L'année dernière, l’armée de terre cherchait à recruter 15 000 personnes.