Société

Clermont-Ferrand : l'Association des Paralysés de France distribue des PV aux automobilistes mal garés

Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 26 septembre 2017 à 18:51

Parking réservé aux handicapés
Parking réservé aux handicapés © Maxppp - Jean-Nicolas Guillo

Des personnes handicapées ont joué aux agents de police, ce mardi, sur le parking de l'hôpital Gabriel Montpied, à Clermont-Ferrand. Elles ont mis des amendes aux valides qui occupaient leurs places de stationnement. Une opération "coup de poing" pour faire évoluer les comportements.

Pour faire changer les mentalités et les habitudes, il faut parfois frapper fort. Ce mardi, à Clermont-Ferrand, l'Association des Paralysés de France du Puy-de-Dôme a organisé une opération de sensibilisation très spéciale. Des personnes en fauteuil ont mis des PV aux automobilistes garés sur des stationnements réservés aux handicapés. De faux PV ... mais à l'arrivée un vrai message ! Une place vide n'est pas toujours une place libre. L'APF a choisi de se concentrer sur le parking de l'hôpital Gabriel Montpied, où le problème est particulièrement compliqué.

Je me suis juste arrêté cinq minutes- un chauffeur de taxi

Ce chauffeur de taxi, qui vient de découvrir une amende sur son pare-brise, tente de s'expliquer. "J'ai accompagné un malade à l'hôpital et ça m'a pris cinq minutes. Il est valable votre PV ? " interroge-t-il, inquiet. Thierry le rassure : "Vous voyez bien que c'est un spécimen, mais il faut un choc pour que les gens comprennent". Thierry a 57 ans, il est en fauteuil et il engage la discussion avec les automobilistes mal garés. Thierry résume la situation : "Le rond-point de la porte Montalembert, au CHU Gabriel Montpied, est réservé au stationnement handicapé et à la dépose-minute. Sauf que les taxis et ambulanciers ne respectent pas toujours ces règles. Ils se garent là et accompagnent ensuite les malades qu'ils transportent dans les services de l'hôpital. Or, ils disposent d'un parking spécial situé de l'autre côté du CHU".

Expliquer pour convaincre

Thierry n'est ni agressif, ni donneur de leçon. Il fait juste de la pédagogie, rappelant qu'un handicapé ne peut pas parcourir de longues distances et qu'il a vraiment besoin de ces places spécifiques. Si l'équipe de sécurité de l'hôpital intervient régulièrement, ses moyens sont limités. "On ne peut pas être là en permanence pour faire bouger les voitures mal garées" souligne Jean-Pierre Huguet, le responsable de l'équipe. "Cette problématique est générale, mais l'hôpital Montpied est particulièrement touché" poursuit Sandrine Raynal, directrice des actions associatives à l'APF Puy-de-Dôme et Allier. "Il y a ici un certain nombre de spécialités qui intéressent des patients de toute la région et le parking est sans doute sous-dimensionné".