Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Clermont-Ferrand : la Cimade 63 se mobilise contre le projet de loi Asile et Immigration

lundi 16 avril 2018 à 17:04 Par François Rauzy, France Bleu Pays d'Auvergne

Ce lundi 16 avril, le controversé projet de loi Asile et Immigration entre en débat à l'Assemblée. A Clermont-Ferrand et dans 40 villes en France, les militants de la Cimade se mobilisent contre celui-ci. Ils souhaitent le retrait du projet de loi.

Les militants de la Cimade 63 devant la permanence de la députée LREM Valérie Thomas
Les militants de la Cimade 63 devant la permanence de la députée LREM Valérie Thomas © Radio France - François Rauzy

Clermont-Ferrand, France

La Cimade, association qui défend les droits des personnes réfugiées et migrantes, se mobilisait lundi partout en France contre le projet de loi Asile et Immigration porté par le Ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. L'association tient régulièrement des permanences sur Clermont-Ferrand à destination des personnes migrantes, afin de les aider dans leurs démarches administratives, donne des cours de français et sensibilise la population sur la question des migrations.

La loi nous paraît tellement négative et inquiétante que nous souhaitons son retrait pur et simple. - Pierre Saint-Amans, président du groupe local de la Cimade

Parmi les mesures qui inquiètent l'association dans la loi à l'étude : la réduction des délais de recours pour les demandes d'asile, la rétention des mineurs ou encore la banalisation de la visio-conférence dans de nombreuses procédures.

Opération devant la permanence de la députée Valérie Thomas

Les militants de la Cimade 63 se sont rendus devant la permanence de Valérie Thomas (députée LREM de la 1ère circonscription du Puy-de-Dôme). Pour symboliser leur action, ils ont brandi des pancartes du "Code de la Honte". Un code créé par l'association pour dénoncer les mesures prévues par le projet de loi Asile et Immigration.

Le "Code de la Honte" - Radio France
Le "Code de la Honte" © Radio France - François Rauzy

Les militants ont été reçus par Sylvain Gony, l'attaché parlementaire de Valérie Thomas. Ils ont pu lui remettre un dossier sur le projet de loi et échanger 45 minutes autour de celui-ci. Même si des divergences de fond existent, le dialogue a été "cordial" et "ouvert" selon Pierre Saint-Amans. A noter que la députée avait déjà reçu l'association par le passé pour discuter du projet.